Vous êtes ici : Accueil » Sid Ali Mazif

51e édition du 15 au 25 mai 2019

Sid Ali Mazif

Né en 1943 à Alger, Sid Ali Mazif travailla comme assistant sur “Vingt ans à Alger” de Marc Sator avant de suivre des cours à I’INC (Institut National du Cinéma d’Alger) à Ben Aknoun de 1964 à 1966, où il réalisa trois courts métrages : “La vie à deux”, “Les deux soldats” et “Touhami”. Il entra au CNCA juste avant qu’il ne soit intégré à I’ONCIC. Parmi ses courts métrages figurent : “La cueillatte des oranges” (1967), “Le paludisme en Algérie” (1967), “Sucreries d’EI Khemis” (1968), “Nifta” (1971), “Volontariat” (1973). Il réalisa un épisode, intitulé La rencontre, pour le collectif “L’enfer a dix ans” (1968, co-réalisé par Ghaouti Bendedoouche, Abderrrahmane Bouguermouh, Amar Laskri et Youcef Akika) et un autre, intitulé “Le messager”, pour le collectif “Histoires de la révolution” (1969, co-réalisé par Rabah Laradji et Ahmed Bedjaoui). Son premier long métrage, “Sueur noire” (“al-‘Araq al-Aswad”) (1972), relatait la prise de conscience politique d’un jeune algérien. Plus militant, “Les nomades” (1975), souligne l’importance des fermes collectives pour les paysans algériens.