Vous êtes ici : Accueil » Karim Dridi

51e édition du 15 au 25 mai 2019

Karim Dridi

Karim Dridi débute sa carrière au cinéma en réalisant des courts métrages. Ses premiers films révèlent déjà ses thèmes de prédilection : la boxe, les différences culturelles et les inégalités sociales. En 1994, il réalise son premier long métrage, Pigalle, sélectionné au Festival de Venise. Un an plus tard, Dridi quitte l’univers des stripteaseuses et des pickpockets pour aborder le sujet sensible de l’immigration avec Bye bye. Le film est en compétition officielle à Cannes, dans la section Un certain regard. Trois ans plus tard, Karim Dridi fait parler de lui avec Hors jeu. Pour les besoins du film, il demande à ses acteurs, dont Miou Miou et Arielle Dombasle, de jouer leur propre rôle. Dans le scénario, les acteurs sont pris en otages. En 1999, Dridi réalise un long métrage musical, Cuba Feliz, en hommage à Cuba et à la musique sous toutes ses formes présenté à la Quinzaine des Réalisateurs 2000. Retour à Paris en 2001, et plus précisément dans le XIIIe arrondissement, pour Fureur, qui traite du métissage culturel et des relations inter-communautaires.