Vous êtes ici : Accueil » Claude Miller

50e édition du 9 au 19 mai 2018

Claude Miller

Claude Miller entre à l’IDHEC en 1962. Puis il effectue son service militaire au service cinématographique des armées. A partir de 1965, il apprend son métier comme assistant aux cotés des plus grands cinéastes comme Marcel Carné (pour Trois chambres à Manhattan, 1965),ou encore Jacques Demy (Les Demoiselles de Rochefort, 1967). Il est également directeur de production d’un grand nombre de films signés François Truffaut de 1968 à 1975. Son premier court métrage, Juliet dans Paris (1967), avec Juliet Berto, est une humoristique histoire de vampire. Son second, La Question ordinaire, dont le sujet est la torture, fut interdit plusieurs mois par la censure. Son troisième, Camille ou la comédie catastrophique, qui ridiculise l’armée, fut, lui, interdit aux moins de 18 ans. Il passe au long-métrage en 1975 avec La Meilleure Façon de marcher, puis Dites-lui que je l’aime dans lequel on retrouve la même violence. Son premier succès public et critique n’arrive qu’en 1981 avec le huis clos Garde à vue, qui obtient quatre Césars dont celui du meilleur scénario. Devenant au fil des années un réalisateur des plus attendus, il continue par la suite d’explorer des voies obscures et mystérieuses, par le biais du polar dans Mortelle randonnée (1982), ou du roman noir dans Betty Fisher et autres histoires (2001). Tout aussi fasciné par les arcanes de l’enfance, il aborde avec L’ Effrontée une fascinante chronique adolescente, qu’il prolonge, toujours avec Charlotte Gainsbourg, dans La Petite Voleuse, sur un scénario inédit de François Truffaut. En 2002, il fait appel à Ludivine Sagnier pour qu’elle incarne La Petite Lili, au côté de Julie Depardieu. Quatre ans plus tard, il retrouve les deux comédiennes pour Un secret, une nouvelle exploration de l’imagination enfantine et ces mystères, dix ans après La Classe de neige.