52e édition

Créée en 1969 par la SRF (Société des Réalisateurs de Films), la Quinzaine des Réalisateurs est une sélection parallèle du Festival de Cannes qui a pour vocation de faire découvrir un large spectre de films, afin de mettre en valeur les pratiques les plus singulières et visionnaires du cinéma contemporain.

Historiquement, la Quinzaine des Réalisateurs se distingue par sa liberté d’esprit, son aspect non compétitif et son souci d’ouverture aux spectateurs.trices non-professionnel.le.s qui fréquentent le Festival de Cannes.

Chaque année, la sélection de la Quinzaine des Réalisateurs met à l’honneur des films sans contraintes de genre, de format, de durée ou de provenance géographique.

Empreints d’un esprit contemporain et bousculant les codes de narration et de représentation, ces films, choisis et accompagnés par une équipe de professionnel.le.s passionné.e.s, sont partagés avec un public unique, de par son enthousiasme et sa réceptivité.

Depuis 1969, la Quinzaine des Réalisateurs contribue ainsi à enrichir la proposition d’ensemble du Festival de Cannes, en étendant le spectre des matières et des pratiques cinématographiques représentées.

La Quinzaine des Réalisateurs a présenté des films et soutenu des cinéastes qui ont profondément influencé le cinéma contemporain et contribué à l’évolution de son langage, parmi lesquels, Werner Herzog, Rainer Werner Fassbinder, Nagisa Oshima, George Lucas, Martin Scorsese, Chantal Akerman, Djibril Diop Mambéty, Jim Jarmusch, Michael Haneke, Spike Lee, Naomi Kawase, Jean-Pierre et Luc Dardenne, Sofia Coppola… Et plus récemment Albert Serra, Clio Barnard, Lisandro Alonso, Céline Sciamma, Ruben Östlund, Xavier Dolan, Bertrand Bonello, Alice Rohrwacher, Joshua et Ben Safdie, Miguel Gomes, Chloé Zhao, Robert Eggers…

La Quinzaine accueille chaque année depuis 2002 la cérémonie de remise du Carrosse d’Or. Ce prix, attribué par la SRF, rend hommage à un.e cinéaste qui a marqué l’histoire du cinéma, par son audace, son exigence et son intransigeance dans la mise en scène. Parmi les personnalités primées figurent Nanni Moretti, Martin Scorsese, Ousmane Sembene, Jia Zhangke, David Cronenberg, Agnès Varda, Jane Campion, ou encore John Carpenter…

Histoire 

Le monde de la fin des années 60 et du début des années 70 connaît de profonds bouleversements sociaux, politiques et culturels. Dès sa création, la Quinzaine est le reflet de ces changements et le lieu de projection d’un cinéma qui, partout dans le monde, se réinvente. Au Brésil, en Italie, aux États-Unis, au Canada, au Japon, en Allemagne, en Hongrie, en Tchécoslovaquie, en Pologne, au Sénégal, en Egypte… Les cinéastes explorent de nouvelles formes en écho aux temps qui changent. La Quinzaine devient naturellement le lieu où s’exprime sans entraves ce “Cinéma en liberté” (nom donné à la première édition de la Quinzaine en 1969).

Son ouverture au public a permis de prouver que le cinéma d’auteur le plus personnel et visionnaire, souvent marginalisé par les structures commerciales et les organismes officiels, pouvait aussi avoir une résonance populaire, en révélant ainsi son véritable potentiel commercial sur le marché de l’industrie cinématographique.

Depuis plus de 50 ans, la Quinzaine contribue ainsi au soutien, autant artistique que commercial, des œuvres formellement innovantes et inattendues.

Pour reprendre les mots de Pierre-Henri Deleau, cofondateur et délégué général de la Quinzaine des Réalisateurs de 1969 à 1998 : “la première édition a été lancée dans une euphorie totale, organisée dans des délais impossibles et menée à bien dans le scepticisme général. Pourtant, elle a survécu à son baptême chaotique, en laissant l’impression durable que son existence à Cannes était pertinente, audacieuse, surprenante et parfaitement dans l’air du temps”.

Aujourd’hui encore, la Quinzaine demeure un espace foisonnant de visions inédites et en dialogue perpétuel avec la contemporanéité.