Vous êtes ici : Accueil » 1991 » Une histoire inventée

51e édition du 15 au 25 mai 2019

Une histoire inventée

Quinzaine 1991, Long métrage, 1H40

Synopsis

Gaston, trompettiste sur le déclin, revient de Cleveland. Son retour à Montréal plonge Florence, qui l’adore en vain, dans le ravissement. Hélas ! Gaston reste insensible à son charme. Pire, il s’éprend de Soledad, la fille comédienne de Florence, et tente de la consoler : Soledad a surpris son amoureux, Tibo, en flagrant délit d’infidélité. Mais les choses trainent. Aussi, un soir, les amis de Gaston le menottent à Soledad avant l’entrée en scène de celle-ci. Le public est enchanté. Mais Florence est déchirée. Et Tibo, qui donne la réplique à Soledad et en est toujours amoureux, est brisé. Le dénouement sera tragique…

Réalisateur

André Forcier

Né à Montréal en 1947. Encore au collège classique, il réalise son premier cout métrage en 8 mm. Remarqué par Gilles Carle, «La mort vue par …» est diffusé sur radio-Canada. Fort de cet engagement, Forcier tourne en 1967 son second court métrage, «Chroniques labradoriennes». En 1971, il exprime les préoccupations des jeunes Québécois avec son premier long métrage, «Le retour de l’immaculée conception», tourné en noir et blanc. Mais il doit son premier succès critique à «Bar salon», qui obtient une Sirène d’Argent au Festival de Sorrente. Pour ce film, il fait appel à Guy l’Ecuyer, qui sera en quelque sorte son comédien fétiche jusqu’à la disparition de celui-ci et à Jacques Marcotte, qui est depuis son scénariste attitré. En 1974, il aborde le moyen métrage avec «Night Cap», puis tourne en 1976 un de ses plus grands succès, «l’eau chaude, l’eau frette» avec Jean Lapointe. Ce film sera présenté dans une vingtaine de festivals à travers le monde, dont la Quinzaine des Réalisateurs. La même année, Forcier est l’un fes fondateurs de Cinéma Libre, une maison de distribution spécialisée dans le cinéma d’auteur québécois. Depuis, il a tourné «Au clair de la lune» en 1982 et «Kalamazoo» en 1988 qui obtient le prix Ouimet-Molson du meilleur film québécois de l’année. «Une histoire inventée», sorti fin 1990 a obtenu un énorme succès au Canada.

Charlotte Laurier
France Castel
Jean Lapointe
Jean-François Pichette
Louise Marleau
Marc Gélinas
Marc Messier
Tony Nardi
Warren Williams

Scénario
André Forcier, Jacques Marcotte

Image
Georges Dufaux

Son
Marcel Pothier

Montage
François Gill

Musique
Serge Flori

Décors
Réal Ouellette

Production : Robin Spry, Montréal Vente à l’étranger : Films Transit, Montréal Distribution : Diaphana, Paris