Vous êtes ici : Accueil » 1971 » Umut

51e édition du 15 au 25 mai 2019

Umut

Quinzaine 1971, Long métrage, 100'

Synopsis

La chasse au trésor, la fuite en avant, souvent sont la même chose.
Umut (l’espoir), qui raconte l’odyssée d’un cocher de fiacre, est une violente démystification des croyances dites populaires, derniers rideaux avant la prise de conscience sociale et politique.

Réalisateur

Yilmaz Guney

Güney et son travail sont restés inconnus au-delà des frontières de sa Turkie natale jusqu’en 1981, date à laquelle il est sorti de sa captivité: l’année suivante il était découvert à Cannes pour Yol, un scénario autobiographique vainqueur du Grand Prix. Né dans le Sud de la Turquie, il a étudié le droit et l’économie à Ankara et Istanboul. A 21 ans, il était activement impliqué dans le cinéma. De nouveaux cinéastes commençaient à envahir les écrans avec des images plus artistiques, personnelles pertinentes de la vie turque. Après avoir travaillé avec Atif Yilmaz, Güney apparut dans près d’une vingtaine de films par an et est devenu l’acteur le plus populaire. Il a été emprisonné pour avoir publié un roman communiste. En 1965, il commença à réaliser ses propres films et il créa Gûney Filmcilik. Il fut de nouveau arrêté pour avoir hébergé des étudiants anarchistes. Son assistant réalisa plusieurs films écrit par Güney derrière les barreaux. Il fut libéré et arrêté une nouvelle fois pour le meurtre d’un juge. Ses deux films qui ont eu le plus de succès furent écrits à cette période. A sa srotie de prison, il remporta la Palme d’Or à Cannes. En 1983, avec Duvar, il mit en scène un conte brutal sur l’emprisonnement d’enfants. Indésirable chez lui, Guney a subi la confiscation et la destruction de 11 de ses films; écrire à son sujet était interdit.

Gülsen Alniaçik
Tuncel Kurtiz
Yilmaz Güney

Scénario
Vilmar Güney

Titre VO : L'espoir