Vous êtes ici : Accueil » 2015 » Trois souvenirs de ma jeunesse

50e édition du 9 au 19 mai 2018

Trois souvenirs de ma jeunesse

Quinzaine 2015, Long métrage, 2h03

Synopsis

« Depuis le ventre de ma mère je porte en moi
Un cœur fanatique »
WB Yeats, L’Escalier en spirale

Paul Dédalus va quitter le Tadjikistan. Il se souvient…
De son enfance à Roubaix… Des crises de folie de sa mère… Du lien qui l’unissait à son frère Ivan, enfant pieux et violent…
Il se souvient…
De ses seize ans… De son père, veuf inconsolable… De ce voyage en URSS où une mission clandestine l’avait conduit à offrir sa propre identité à un jeune homme russe…
Il se souvient de ses dix-neuf ans, de sa sœur Delphine, de son cousin Bob, des soirées d’alors avec Pénélope, Mehdi et Kovalki, l’ami qui devait le trahir…
De ses études à Paris, de sa rencontre avec le docteur Béhanzin, de sa vocation naissante pour l’anthropologie…
Et surtout, Paul se souvient d’Esther. Elle fut le cœur de sa vie.
Doucement, « un cœur fanatique ».

Réalisateur

Arnaud Desplechin

Découvert en 1991 grâce au moyen métrage La Vie des morts, Arnaud Desplechin est présent à Cannes dès son premier long métrage, La Sentinelle, qui marque également sa première sélection en compétition officielle (quatre autres suivront). Il tourne ensuite Comment je me suis disputé (ma vie sexuelle) qui révèle tout une génération de nouveaux comédiens – aux premiers rangs desquels Mathieu Amalric et Emmanuelle Devos. C’est d’ailleurs dans son rapport aux acteurs que le cinéma de Desplechin déploie toute sa singularité, ses interprètes étant régulièrement récompensés par les prix les plus prestigieux : César du Meilleur Espoir Masculin pour Emmanuel Salinger dans La Sentinelle et pour Mathieu Amalric dans Comment je me suis disputé…, César du Meilleur Acteur pour Mathieu Amalric dans Rois et Reine, César du Meilleur Second Rôle Masculin pour Jean-Paul Roussillon dans Un conte de Noël, Prix du 61e Festival de Cannes pour Catherine Deneuve dans Un conte de Noël…

Lou Roy-Lecollinet
Mathieu Amalric
Quentin Dolmaire

Scénario
Arnaud Desplechin, Julie Peyr

Image
Irina Lubtchansky

Son
Nicolas Cantin, Sylvain Malbrant, Stéphane Thiébaut

Montage
Laurence Briaud

Musique
Grégoire Hetzel

Décors
Toma Baqueni

Production :
Why Not Productions
3 rue Paillet
75005 Paris – France
T : +33 1 48 24 24 50
whynot@wanadoo.fr
www.whynotproductions.fr

Coproduction :
France 2 Cinéma (France)

Ventes / Foreign sales :
Wild Bunch
99 rue de La Verrerie
75004 Paris – France
T : +33 1 53 01 50 32
edevos@wildbunch.eu
www.wildbunch.biz

Distribution :
Le Pacte
5 rue Darcet
75017 Paris – France
T : +33 1 44 69 59 59
contact@le-pacte.com
www.le-pacte.com

Presse nationale / National press :
Agnès Chabot
T : +33 1 44 41 13 48
Cél : +33 6 84 16 93 39
agnes.chabot@free.fr
Assistée de / Assisted by
Aida Belloulid
07 86 12 37 34
chabot.ag@gmail

Presse internationale / International press :
Magali Montet
T : +33 6 71 63 36 16
magali@magalimontet.com
Delphine Mayele
T : +33 6 60 89 85 41
delphine@magalimontet.com

Titre VO : My Golden Days

Revue de presse

« Hypnotic newcomer Quentin Dolmaire » /// The Hollywood Reporter

« Deux sages, d’une jungle à l’autre » /// Le Monde

« Un enchantement permanent et un hymne à l’amour, en un mot magnifique. » /// Kinoscript

Entretien avec Arnaud Desplechin /// Première

Rencontre avec Arnaud Desplechin /// Télérama

« Un flash-back intime qui devrait séduire le plus grand nombre. » /// Paris Match

Rencontre avec Arnaud Desplechin /// Slate

« Deux débutants : Lou et Quentin » /// Le Monde

« Rarement plus bel hommage a été rendu à l’art truffaldien » /// Etudes

« Son film le plus beau et le plus émouvant » /// Le Figaro

« A marvelously vivid coming-of-age drama » /// Variety

« An odyssey of the past » /// Cineuropa

« Touching, involving and very well acted » /// Screen

« Le film qui éclipse tous les autres » /// Slate

« Superbe nouvel épisode de la vie de Paul Dédalus » /// Libération

« Un film, dont la profondeur touche par moments à une forme de grandeur » /// Le Nouvel Observateur

« Arnaud Desplechin, brought excitement to the Cannes Directors’ Fortnight » /// Rfi

Arnaud Desplechin sur France Inter /// France Inter

Arnaud Desplechin sur France Culture /// France Culture

« Un nouveau film foisonnant » /// Les Echos

« Desplechin joue aux poupées russes » /// L’Humanité

« Quentin Dolmaire. Il était une voix » /// Libération

« Un film délicieux et plein de vie porté par deux jeunes acteurs formidables et totalement touchants » /// Fred Radio

« Trois souvenirs de ma jeunesse » de Desplechin : vibrant » /// Le Nouvel Observateur

« Une œuvre inspirée » /// Le Figaro