Vous êtes ici : Accueil » 1989 » Speaking Parts

50e édition du 9 au 19 mai 2018

Speaking Parts

Quinzaine 1989, Long métrage, 1h32

Synopsis

J’ai travaillé dans une hôtel pendant cinq ans. Je fais des films depuis dix ans. Dans l’un et l’autre de ces métiers, il y a création d’une illusion. Dans un cas, le champ de l’illusion est la chambre d’hôtel ; dans l’autre, c’est l’écran du cinéma. Dans une chambre d’hôtel, les gens entrent et sortent ; sur l’écran, les acteurs apparaissent et disparaissent. Speaking Parts explore le champ d’interférence de ces lieux habités par le souvenir et le désir. Quelque part, de la chambre à l’écran, une personne se transforme en image. Il s’agit d’un moment décisif qui exerce sur moi une sorte de fascination. Les contradictions qui se manifestent dans la transposition d’une personne réelle en image, sont toutes aussi fascinantes. Atom Egoyan

Réalisateur

Atom Egoyan

Né au Caire de parents arméniens. Il émigre au Canada alors qu’il est encore tout jeune. Fils d’artistes-peintres, il a 13 ans quand il écrit sa première pièce de théâtre. Il étudie parallèlement les relations internationales et la guitare classique. Diplômé de l’Université de Toronto en 1982, il s’oriente vers l’art dramatique et le cinéma. Il crée 10 pièces de théâtre dont External Affairs qui fut présentée à New-York. Après quelques courts métrages dont Peep Show en 1981 et Open House en 1982 diffusé sur le réseau national de CBS, il réalise son premier long métrage Next of Kin en 1984. Invitée au Festival de Mannheim, cette comédie qui traite déjà des thèmes chers à l’auteur – famille en état de crise, immigrants, incommunicabilité des êtres – remporte de Ducat d’Or. Son second long métrage, Family Viewing remporte le Prix du meilleur film canadien au Festival de Toronto, trois prix à Locarno et participe à une vingtaine de festivals internationaux dont Berlin. Avec Speaking Parts, en 1989, Atom Egoyan explore en profondeur l’influence de l’image dans nos agissements. Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, le film continue son tour du monde des festivals. The Adjuster est le dernier film d’Atom Egoyan, qui a également signé plusieurs émissions pour la télévision : les dramatiques Open House en 1985, In this corner en 1986 et Looking For Nothing en 1989 ainsi que plusieurs épisodes des séries Twilight zone et Alfred Hitchcock Presents. Il s’apprête d’autre part à mettre en scène un opéra dont il est l’auteur : Hamlet, Electra and Mother.

Arsinée Khanjian
David Hemblen
Gabrielle Rose
Gerard Parkes
Michael McManus
Patricia Collins
Tony Nardi

Scénario
Atom Egoyan

Image
Paul Sarossy

Son
John Megill

Montage
Bruce McDonald

Musique
Mychael Danna

Décors
Linda Del Rosario

Production : Atom Egoyan, Toronto, Ontario Ventes Amérique du Nord et du Sud : Cinéphile Ltd, Toronto, Ontario Vente Europe : Academy Pictures, Rome, Italie

Titre VO : Les Figurants