Vous êtes ici : Accueil » 1992 » Sans un cri

51e édition du 15 au 25 mai 2019

Sans un cri

Quinzaine 1992, Long métrage, 1 H 26

Synopsis

Deux êtres incapables de communiquer mettent au mode un enfant qui, au lieu de les rapprocher, les sépare. Pierre, le père, commence à éprouver envers Nicolas une jalousie qui ne peut être dite. L’enfant ressent confusément de la violence autour de lui. Tous trois vivent dans un grand isolement. Le père transporte des blocs de marbre, seul dans la cabine d’un énorme camion depuis que sa femme, Anne, a cessé de l’accompagner, occupée à élever l’enfant dans la maison de garde-barrière où elle s’est fabriqué un décor à la couleur de ses rêves. Pour être moins seul, Pierre adopte un jeune chien, Molosse, qui ne va pas tarder à grandir, à devenir menaçant. Menace plus fantasmée que réelle. Molosse leur révèle l’enfer qui fait dérailler les paroles, met à nu les sentiments jusqu’à précipiter l’irrémédiable.

Réalisateur

Jeanne Labrune

Dès 1974, elle écrit de nombreux sujets pour l’INA et fait ses débuts de réalisatrice en 1976, tournant essentiellemnt pour la télévision jusqu’en 1987. En 1988, elle est lauréate de la bourse de la Villa Médicis pour son scénario intitulé “Coup de Vent”, puis de la Fondation Beaumarchais, l’année suivante, pour un autre scénario : “Aimer peut-être”. Elle a réalisé de nombreux documentaires (“L’Ile à ma dérive”, “Le rêve anglais”, “Des jardins en Chine”, “Peinture simulacre”). “Sans un cri” est son deuxième long métrage pour le cinéma.

Lio
Nicolas Prive
Rémi Martin

Scénario
Jeanne Labrune

Image
André Neau

Son
Eric Devulder

Montage
Guy Lecorne

Musique
Anne-marie Fijal

Décors
Emile Ghigo

PRODUCTION : French Production Art-Light Productions Revfilms Zenab RTL TVI (Belgique) Jean Vigo International (Italie) VENTE A L’ETRANGER : Pyramide International