Vous êtes ici : Accueil » 2016 » Raman Raghav 2.0

50e édition du 9 au 19 mai 2018

Raman Raghav 2.0

Quinzaine 2016, Long métrage, 2h07

Synopsis

Mumbai. Ramanna, un tueur en série fasciné par un psychopathe des années 60, et Raghavan, un jeune policier, se livrent une lutte sans merci. Mais sait-on vraiment qui chasse l’autre ?

Réalisateur

Anurag Kashyap

Anurag Kashyap, le cinéaste indien le plus influent de ces derniers temps, a été crédité en tant que réalisateur, producteur, écrivain et également en tant qu’acteur, dans plus de 40 films. Ses deux films, Gangs of Wasseypur et Ugly, ont été présentés à la Quinzaine des Réalisateurs. Plusieurs de ses productions telles que The Lunchbox, Masaan, Peddlers… ont également été présentées à Cannes. En 2013, il a été fait Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres par le gouvernement français. Lire plus…

Nawazuddin Siddiqui
Sobhita Dhulipala
Vicky Kaushal

Scénario
Vasan Bala, Anurag Kashyap

Image
Jay Oza

Son
Vinit D’Souza

Montage
Aarti Bajaj

Musique
Ram Sampath

Décors
Tiya Tejpal

Production
Phantom Films PVT Ltd
J/6 Hemlata Aditya Bunglow, Opposite Fairie land High School
Millat Nagar, Off Lokhandwala back road, Andheri west
400053 Mumbai – Inde
T : +91 9820303697
madhu@phantoms.in
http://phantoms.in

 

Ventes à l’étranger / Foreign sales
Stray Dogs
15 rue Chevert
75007 Paris – France
T: +33 6 59 94 12 84
nathan@stray-dogs.com

 

Distribution
Happiness Distribution
93 rue de rennes
75006 Paris
T: +33 1 82 28 98 40
info@happinessdistribution.com
www.happinessdistribution.com

 

Presse / Publicist

France
François Hassan Guerrar
guerrar.contact@gmail.com
T : +33 (0)1 43 59 48 02

International
Florence Alexandre
florence@anyways.fr
+ 33 1 48 24 12 91
Vanessa Fröchen
vanessa@anyways.fr

Titre VO : Psycho Raman

Revue de presse

EXTRAITS

« le polar façonné d’une main de maître » – Télérama
« Une beauté baroque » – Le Monde
« Nawazuddin Siddiqui’s demented serial killer ups the scare ante » – The Hollywood Reporter
« It’s a propulsive and bloodthirsty thriller with a brash use of music and a jangling, adrenalised energy which rarely flags » – Screen International 
« la présence folle de Nawazuddin Siddiqui dans le rôle du tueur » – Libération