Vous êtes ici : Accueil » 2016 » Poesía Sin Fin

50e édition du 9 au 19 mai 2018

Poesía Sin Fin

Quinzaine 2016, Long métrage, 2h10

Synopsis

Dans l’effervescence de la capitale chilienne Santiago, pendant les années 1940 et 50, « Alejandrito » Jodorowski, âgé d’une vingtaine d’années, décide de devenir poète contre la volonté de sa famille. Il est introduit dans le cœur de la bohème artistique et intellectuelle de l’époque et y rencontre Enrique Lihn, Stella Diaz Varín, Nicanor Parra et tant d’autres jeunes poètes prometteurs et anonymes qui deviendront les maîtres de la littérature moderne de l’Amérique Latine. Immergé dans cet univers d’expérimentation poétique, il vit à leurs côtés comme peu avant eux avaient osé le faire : sensuellement, authentiquement, follement.

Réalisateur

Alejandro Jodorowsky

Artiste aux multiples facettes, son œuvre anticonformiste a suscité un véritable culte par sa dimension symbolique, philosophique et ésotérique. À 87 ans, il est aujourd’hui précédé par un cinéma qui a bousculé, interrogé et modifié notre manière de percevoir et de penser l’art. Lire plus…

Adan Jodorowsky
Brontis Jodorowsky
Leandro Taub
Pamela Flores

Scénario
Alejandro Jodorowsky

Image
Christopher Doyle

Son
Claudio Vargas

Montage
Maryline Monthieux

Musique
Adan Jodorowsky

Décors
Alejandro Jodorowsky

Production
Satori Films
117 rue de Charenton
75012 Paris – France
T : +33 6 41 93 39 57
xavier.guerrero@satorifilms.fr
www.poesiasinfin.com

Coproduction
Le Soleil Films (Chili)
Le Pacte (France)

Distribution
Le Pacte
5 rue Darcet
75017 Paris – France
T : +33 1 44 69 59 59
contact@le-pacte.com
www.le-pacte.com

Presse / Publicist

France
Alexis Delage Toriel
Le Public Système Cinéma
adelagetoriel@lepublicsystemecinema.fr
C : + 1 41 34 22 03
Aïda Belloulid
abelloulid@lepublicsystemecinema.fr
T : + 1 41 34 18 21

Titre VO : Endless Poetry (Poésie sans fin )

Revue de presse

EXTRAITS

« fresque poético-biographique » – Le Film Français
« Alejandro Jodorowsky is at the Peak of His Career » – Indiewire
« the most accessible movie he has ever made » – Variety
« moments of surreal comedy, freewheeling invention and genuine tenderness » – Screen International
« gloriously assembled work » – The Hollywood Reporter
« Une farce poétique digne des plus grands clowns » – accreds.fr
« un rêve éveillé » – Le JDD
« beau poème cinématographique surréaliste » – Le Figaro
« une exaltation du cinéma magique » – Télérama