Vous êtes ici : Accueil » 2002 » Otello

51e édition du 15 au 25 mai 2019

Otello

Quinzaine 2002, Long métrage, 1h10

Synopsis

Otello est tourné en 1979 dans les studios de la Rai à Turin dans une version télévisée différente de la version théâtrale que Carmelo Bene réalisa l’année précédente. Il y travaille en utilisant des techniques d’avant-garde, mettant au point un système de tournage à cinq caméras reliées à un magnétoscope, afin de faire un montage du matériel enregistré et non pas un montage en direct, comme c’était l’usage à l’époque. Tout le matériel filmé n’est pas immédiatement utilisé; Carmelo Bene commence le montage en 1980; en 2001, alors qu’il est déjà malade, il se remet à travailler sur le montage qu’il avait abandonné, en collaboration étroite avec Marilena Fogliatti. Ce n’est que le 12 mars 2002 que Carmelo Bene annonce au directeur de Rai Educational, Renato Parascandolo, dans une brève lettre que le montage d’ Otello est définitivement terminé. «Le final d’Otello de Shakespeare est bien plus lyrique que ce que j’ai déjà adapté au théâtre». «Cet Otello s’inscrit parfaitement dans le cinéma de Bene et comme ses autres films, il est à la fois «cinéma au théâtre et théâtre au cinéma»; la caméra ne suggère pas un point de vue mais dépeint plutôt un cadre, elle ne vient pas construire une séquence mais une succession d’apparitions et de disparitions pour approcher et brusquer le regard du spectateur dans «le corps de la vision» (Platon). Cet Otello apparaît comme comique et mélodramatique non seulement parce que Carmelo Bene juxtapose l’Otello de Shakespeare avec celui de Verdi, mais plutôt parce qu’il est habité et joué par un acteur qui fut définitivement l’un des plus grands acteurs shakespeariens. Un acteur qui savait rendre la liberté des thèmes, la dynamique et la variété inscrites dans les textes de Shakespeare.» Piergiorgio Giacché. «Dans chaque œuvre de Carmelo Bene, c’est un travail de mise en variation continue de tous les éléments de l’image, chacun pour soi et les uns par rapport aux autres. Art de vitesse et d’intensité, l’opération suscite chaque fois un continuum visuel et sonore que construit une machinerie correspondante.» Gilles Deleuze.

Réalisateur

Carmelo Bene

Né en 1937, Carmelo Bene s’inscrit à l’Académie des arts dramatiques en 1957 qu’il abandonne un an plus tard. Il débute comme acteur à Rome en 1959 dans Caligula d’Albert Camus. Dans les années soixante, il commence sa carrière cinématographique, en tant qu’acteur pour Pasolini dans ‘dipe Roi. En 1969, il réalise Notre-Dame des Turcs, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs et pour lequel il obtient le Prix spécial du Festival de Venise. Les années suivantes, plusieurs de ses films seront présentés à la Quinzaine des Réalisateurs parmi lesquels Capricci (1969) et Don Giovanni (1970). À partir de 1974, il multiplie ses expérimentations au théâtre mêlant musique et poésie. Il meurt en 2002 à Rome.

Beatrice Giorgi
Carmelo Bene
Cesare Dell'Accuzzo
Cosimo Cinieri
Michela Martini
Rossela Bolmido

Scénario
Carmelo Bene, adapté de William Shakespeare

Image
Carmelo Bene

Montage
Marinela Fogliatti, Giorgio Gianoglio

Décors
Carmelo Bene

production : Renato Parascandolo Rai Educational, via E. Romagnoli 30, 00137 Rome, Italie tél. : (39 06) 36 86 88 77, fax : (39 06) 82 76 481 parascandolo@rai.it ventes à l’étranger : Rai Trade via Umberto Novaro, 18 00135 Rome, Italie tél. : (3906) 374981 fax : (3906) 3723492 info@raitrade.it www.raitrade.rai.it