Vous êtes ici : Accueil » 2001 » Operai, contadini

50e édition du 9 au 19 mai 2018

Operai, contadini

Quinzaine 2001, Long métrage, 2h03

Synopsis

« Réunion »: se dit de plusieurs personnes qui sont venues en un même lieu pour se retrouver, pour être ensemble ; de l’acte par lequel elles se rassemblent ; de la durée et des circonstances de leur rencontre. Remarque : la réunion suppose l’intention commune de relations sociales déterminées… » (Le Robert) Un groupe d’hommes et de femmes de tous âges, rassemblés au hasard de leurs pérégrinations, au lendemain de la Seconde guerre mondiale, quand l’Italie retrouve son unité nationale et territoriale. Ils constituent une communauté primitive qui tente d’effacer non seulement la douleur issue de la guerre, mais le malheur du monde, la faim, et de se protéger de la violence, de la misère, de la peur… Ces hommes et ces femmes construisent au milieu des ruines, inventent, dans cet après-guerre, de nouveaux rapports, dans le travail et dans la vie quotidienne, entre eux, entre sexes, entre générations, entre provenances sociales et géographiques diverses, entre options politiques ennemies. Le groupe tient un « registre », une sorte de journal… comme s’il s’agissait des actes d’une enquête ou d’un procès.

Réalisateurs

Danièle Huillet

Icône des cinéphiles, artiste radicale et engagée, Danièle Huillet a défendu, aux côtés de son mari, le réalisateur Jean-Marie Straub, un cinéma des plus exigeants dont l’esthétique tient de l’ascèse et du dépouillement. Elle est décédée des suites d’un cancer dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 octobre 2006, à l’âge de 70 ans. Après des études au lycée Jules Ferry de Paris, Danièle Huillet se prépare pour l’IDHEC, mais elle refuse lors du concours d’entrée d’analyser le film Manèges d’Yves Allégret, le qualifiant indigne d’un examen. Après sa rencontre avec le réalisateur Jean-Marie Straub en novembre 1954, elle devient son épouse et toute son oeuvre va se confondre avec celle de son mari. En 1963, ils coréalisent leur premier court métrage, Machorka-Muff. Comme dans leur premier long, Non réconciliés où Seule la violence aide ou la violence règne, Straub et Huillet y questionnent la survivance du nazisme dans l’Allemagne de l’après-guerre. Les deux films sont inspirés d’écrits d’Heinrich Böll. Le couple y impose déjà un système de production particulier. Ils réalisent, écrivent, montent et produisent eux-mêmes tous leurs films afin de maintenir leur indépendance créative. En 1967, Chronique d’Anna-Magdalena Bach les impose comme les principaux représentants d’un nouveau cinéma remettant en cause les schémas narratifs et esthétiques traditionnels. Ils filment en plans fixes ou longs travellings des textes adaptés d’oeuvres littéraires ou d’opéras. Lire plus…

Jean-Marie Straub

Icône des cinéphiles, artiste radicale et engagée, Danièle Huillet a défendu, aux côtés de son mari, le réalisateur Jean-Marie Straub, un cinéma des plus exigeants dont l’esthétique tient de l’ascèse et du dépouillement. Elle est décédée des suites d’un cancer dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 octobre dernier, à l’âge de 70 ans. Naissance des Straub-Huillet Après des études au lycée Jules Ferry de Paris, Danièle Huillet se prépare pour l’IDHEC, mais elle refuse lors du concours d’entrée d’analyser le film Manèges d’Yves Allégret, le qualifiant indigne d’un examen. Après sa rencontre avec le réalisateur Jean-Marie Straub en novembre 1954, elle devient son épouse et toute son oeuvre va se confondre avec celle de son mari. En 1963, ils coréalisent leur premier court métrage, Machorka-Muff. Comme dans leur premier long, Non reconciliés où Seule la violence aide ou la violence règne, Straub et Huillet y questionnent la survivance du nazisme dans l’Allemagne de l’après-guerre. Les deux films sont inspirés d’écrits d’Heinrich Böll. Le couple y impose déjà un système de production particulier. Ils réalisent, écrivent, montent et produisent eux-mêmes tous leurs films afin de maintenir leur indépendance créative. En 1967, Chronique d’Anna-Magdalena Bach les impose comme les principaux représentants d’un nouveau cinéma remettant en cause les schémas narratifs et esthétiques traditionnels. Ils filment en plans fixes ou longs travellings des textes adaptés d’oeuvres littéraires ou d’opéras.

Aldo Fruttuosi
Andrea Balducci
Angela Durantini
Angela Nugara
Giampaolo Cassarino
Martina Gionfriddo
Rosalba Curatola
Vittorio Vigneri

Scénario
Jean-Marie Straub, inspiré d’Elio Vittorini

Image
Renato Berta, Jean-Paul Toraille, Marion Befve

Son
Jean-Pierre Duret, Dimitri Haulet, Jean-Pierre Laforce

Montage
Danièle Huillet, Jean-Marie Straub

Production :
Danièle Huillet et Jean-Marie Straub (Italie) 

Maurice Tinchant et Martine Marignac
Pierre Grise Productions
52 rue Charlot
75003 Paris, France
tél. : 33 (0)1 40 27 99 06
fax : 33 (0)1 40 27 97 16
pierre-grise-productions@wanadoo.fr 

Vente à l’’étranger :
Pierre Grise Productions 

Distribution :
Pierre Grise Distribution
21 avenue du Maine
75015 Paris, France
tél. : 33 (0)1 45 44 20 45
fax : 33 (0)1 45 44 00 40
tinchant@free.fr 

Presse :
Maurice Tinchant
tél. : 33 (0)1 45 44 20 45
fax : 33 (0)1 45 44 00 40
tinchant@free.fr

Titre VO : Ouvriers, paysans