Vous êtes ici : Accueil » 2004 » Oh, Uomo

51e édition du 15 au 25 mai 2019

Oh, Uomo

Quinzaine 2004, Long métrage, 1h10

Synopsis

Ce film sur l’après-guerre complète la trilogie de Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi sur la première guerre mondiale, trilogie commencée avec Prigionieri della guerra et Su tutte le vette è pace. De l’emblème du totalitarisme à la souffrance physique individuelle, les réalisateurs, à travers cette représentation de la violence de l’homme chargée de rage au sortir de la guerre, entreprennent de faire un catalogue anatomique du corps blessé et portent leur attention sur les conséquences du conflit sur l’enfance, de 1919 à 1921. De la déconstruction à la recomposition artificielle du corps humain, ils cherchent à comprendre cette humanité qui se permet d’oublier et de répéter ces horreurs.

Réalisateurs

Angela Ricci Lucchi

Après avoir étudié l’aquarelle avec Oscar Kokoschka à Salzbourg, elle devient plasticienne, et de nombreuses expositions lui sont consacrées. Insatisfaite par la peinture, elle commence à concevoir des ambiances et des environnements plastiques avant de s’intéresser aux travaux de l’avant-garde cinématographique. Installée à Milan, elle se lance dans le « Mail Art » et tourne son premier film en 8mm qu’elle ne développe qu’après sa rencontre en 1975 avec Yervant Gianikian. Celui-ci fait des surimpressions sur la pellicule, réalisant ainsi leur premier film commun.

Yervant Gianikian

Yerant Gianikian étudie l’architecture à Venise dans le but avoué de s’ouvrir aux arts et à tous les modes de vision. Avec l’aide d’Angela Ricci Lucchi, il consacre sa thèse d’architecture au cinéma muet des années 20 et aux films russes avec Ivan Mosjoukine. Plus tard, il retrouve les bobines en 9,5mm de ces films qu’il utilise pour Catalogue 9,5-Karagöez, un premier film d’archives qu’il réalise avec Angela Ricci Lucchi. C’est en découvrant le cinéma d’avant-garde américain de Stan Brakhage qu’il comprend que l’on peut faire du cinéma par soi-même, sans passer par une école et sans intermédiaire.

Scénario
Yervant Gianikian, Angela Ricci Lucchi

Image
images d’archives

Musique
Musique originale et voix : Giovanna Marini – Percussions : Luis Agudo

Production : Museo Storico in Trento via Torre d’Augusto, 41 38100 Trento Italie tél : +39 0461 23 0482 fax : +39 0461 23 7418 info@museostorico.tn.it www.museostorico.it Museo della guerra de Rovereto (Italie) Province autonome de Trento (Italie) Commune de Rovereto (Italie) Fondation Opera Campana dei Caduti de Rovereto (Italie)