Vous êtes ici : Accueil » 1971 » Moi, Schizo

51e édition du 15 au 25 mai 2019

Moi, Schizo

Quinzaine 1971, Long métrage, 80'

Synopsis

Le cinéma novo a pris fin avec les années 60, pendant lesquelles il était né et s’était développé.Son enterrement fut marqué par les attaques des jeunes cinéastes qui réclamaient un cinéma non culturel, en marge, existenciel, psychédelique, selon la tendance de l’underground international. L’actuelle réalité brésilienne est insuportable, tellement insuportable que la seule echapatoire est la folie. « Moi, schizo » est un film sur la schizophrénie, en tant que phénomène social résultant d’une réalité trop inhumaine pour être supportée. Claudio Bandeira, le personnage central du film n’a qu’une chose positive : sa capacité à survivre. Il est le héro désenchanté d’un film amer.

Réalisateur

Antonio Calmon

Calmon est né en 1945 au Brésil. Il est auteur de téléfilms, réalisateur, scénariste et producteur de séries TV. Il a débuté au cinéma comme assistant sur des films de Carlos Diegues, Glauber Rocha et Gustavo Dahl. En 1970, il a réalisé son prmier long-métrage, considéré par beaucoup comme culte et symbolique du Cinéma marginal: Captain Flag against Dr Moura Brazil. En 1976, avec Gente fina is Something Else, il a commencé un cycle pornochanchada en vogue à l’époque. Il mêle un érotisme naïf à une critique sociale légère dans une comédie en 3 épisodes. Il connaît plus de succès dans cette veine lorsuqu’il collabore avec Jece Valadao: le controversé I Matei Lucio Flavio est considéré comme un chef d’oeuvre par certains. Il a également travaillé à Globo TV pour des émissions de divertissement. Il passa à l’écriture avec un grand succès, notamment avec Vamp en 1991. Il a récemment écrit des romans.

Claudio Marzo
Dina Sfat
Hugo Carvana
Norma Bengell

Scénario
Antonio Calmon

Image
Alfonso Beato

Prod : Tropico Cinematografica Limitada