Vous êtes ici : Accueil » 1983 » Miss Lonelyhearts

51e édition du 15 au 25 mai 2019

Miss Lonelyhearts

Quinzaine 1983, Long métrage,

Synopsis

Il y a quelques années, lorsque j’ai lu MISS LONELYHEARTS, je fus fasciné par la nouvelle de Nathanael West quid écrivait les tentatives d’un jeune homme de faire face à la misère du monde qui l’entourait et à son propre désarroi. Plus tard, en tant que réalisateur, je fus séduit par le défit pa le défi de tenter de recréer l’univers de Nathanael West. MISS LONELYHEARTS est un film de chair et d’ombres, un film sur un monde habité d’êtres en perdition qui tentent désespérément de communiquer. Bien que le film soit une description de l’Amérique traversant la dépression, c’est également une réflexion plus générale sur notre monde contemporain.
C’est un film sur le désespoir, l’aliénation, la violence, le déchirement, la déshumanisation, la tyrannie et la stérilité. Et la tragique conclusion du film nous est familière: si un homme cherche à communiquer avec son prochain, soit à travers une quête intensive  d’amour, soit à travers une soumission passive à l’autre, il est détruit. Ceci est notre histoire et notre héritage. Michael DINNER

Réalisateur

Michael Dinner

Réalisateur récompensé d’un Emmy Award, Michael Dinner a connu une carrière extraordinaire avec des débuts très prometteurs comme réalisateur de long métrage; il a eu de nombreuses nominations aux cérémonies des Emmy, Golden Globe et Humanitas. Il a ses musiques pour 6 pilotes de séries ont toutes été vendues. Fox Network a prévu le lancement pour The Street, qu’il a réalisé et co-produit. La première ambition de Michael Dinner était de devenir une rock star; il est parti de Denver pour Los Angeles, a travaillé comme musicien, a écrit des chansons et a enregistré pour Fantasy Records. Il est revenu sur la Côte Ouest où il a obtenu un diplôme des Beaux Arts avec les honneurs de l’Université de Harvard. Il a passé son master à l’American Film Institute pour lequel son projet d’école a été acclamé par la critique: Miss Lonelyhearts a remporté de nombreux prix. Il a ensuite réalisé Heaven Help Us (ouverture du festival de Deauville), et Off Beat, une comédie. Ses débuts à la télévision comme réalisateur du dernier épisode de la saison 88-89 pour la série The Wonder Years lui ont valu une nomination aux Emmy Awards. Producteur de séries, il a continué à réalisé et a reçu plusieurs prix. Il a réalisé les pilotes de séries comme Tribeca, Sweet Justice. Il a produit et réalisé le film TV Dennis Byrd Story, un succès.