Vous êtes ici : Accueil » 2008 » Milestones (Reprise)

50e édition du 9 au 19 mai 2018

Milestones (Reprise)

Quinzaine 2008, Long métrage, 3h15

Synopsis

Milestones, c’est le Feu, l’Eau, l’Air, la Terre, l’Homme. C’est une vision de l’Amérique des années 70 ; c’est aussi un voyage dans le passé et dans le futur. C’est un film avec beaucoup de personnages. Des gens qui sont conscients d’avoir reçu en héritage le génocide des Indiens et l’esclavage des Noirs et qui étudient le passé pour corriger les erreurs du présent – la tentative de génocide du peuple vietnamien. Milestones est une mosaïque complexe à la manière de Proust, avec des personnages et des paysages qui s’entrelacent pour former la trame du film. Il y a beaucoup de scènes dans de nombreuses villes, des visages et des voix des fins mais aussi beaucoup de commencements. On traverse l’Amérique de part en part, des montagnes enneigées du Vermont aux chutes d’eau de l’Utah, en passant par les sculptures naturelles de Monument Valley, les grottes des Indiens Hopi, et la saleté, la grisaille et l’énergie de New York. Milestones est un film sur la renaissance. C’est la renaissance des idées, des visages, des images et des sons. L’argile moulée par un potier aveugle, c’est la renaissance de la terre. La neige profonde est la promesse du printemps. La naissance d’un enfant est une renaissance symbolique mais aussi visuelle du film lui-même. Et un film dans le film sur l’héroïque peuple vietnamien, c’est un hommage à sa lutte révolutionnaire, à sa victoire, et à son avenir.

Réalisateurs

John Douglas

Dans le cadre du groupe Newsreel puis au-delà, John Douglas participe dans les années 60 et 70 à la réalisation de films militants, avant de se consacrer à deux oeuvres sur le coup d’État de La Grenade (Stand Up, Granada, 1979 ; Granada : the Future Coming Towards Us, 1983). Tout en conservant ses fortes préoccupations politiques, son travail s’ouvre à la vidéo et aux images de synthèse depuis le début des années 90 (série photographique Homeland Security, 2007).

Robert Kramer

Robert Kramer, né aux États-Unis, réalise son premier film en 1965, FALN. Avec In the Country (A la campagne, 1966) et surtout Milestones (1975), Robert Kramer devient le plus célèbre des représentants d’un cinéma américain intellectuel et marginal. Mais parallèlement, il s’exile peu à peu et s’installe en France. En 1980, il tourne en France Guns, et en 1982, il représente la France au festival de Cannes avec A toute allure. Il joue plusieurs rôles au cinéma notamment dans L’Ennui de Cédric Kahn. Il meurt avant la sortie de son film Cités de la plaine en janvier 2001.

Grace Paley
Jim Nolfi
John Douglas
Mary Chapelle
Sharon Krebs

Scénario
Robert Kramer, John Douglas

Image
Robert Kramer, John Douglas

Son
Jane Schwartz

Montage
John Douglas, Robert Kramer

Musique
Bobby Büchler

Production : NY Cinema Co. Barbara Stone et David Stone ventes à l’étranger / foreign sales : Capricci Films 27, rue Adolphe Moitié 44000 Nantes France Tél : +33 (0)2 40 89 20 59 Fax : +33 (0)2 40 20 44 59 contact@capricci.fr www.capricci.fr Distribution : Capricci Films Presse: Jasmin Uhlig cell: +33 (0)6 20 90 27 59 contact@capricci.fr