Vous êtes ici : Accueil » 1980 » Mater Amatisima

51e édition du 15 au 25 mai 2019

Mater Amatisima

Quinzaine 1980, Long métrage, 1h30

Synopsis

À mon avis, personne ne sait exactement pourquoi il ou elle fait un film. Une intention devient une idée, et je soupçonne qu’au fond elle sert à libérer son auteur d’une obsession personnelle. Dans le cas de « Mater Amatisima », je ne savais pas exactement quel était mon propos jusqu’à ma rencontre avec Julito de la Cruz, le héros du film.
Pendant que le docteur de la clinique où il était interné m’expliquait que son coefficient mental était de 30/40, et que Julito m’examinait timidement mais sévèrement, je me suis dit en moi-même que si je pouvais montrer à d’autres la fascinante beauté de ce gosse brun, bien charpenté et autiste, beaucoup de gens se poseraient inévitablement des questions sur leur propre vie, sur leur niveau de normalité et de folie, et sur leur capacité d’adaptation à cet absurde style de vie que nous avons mis seulement deux mille ans à construire, et que la grande majorité des gens n’hésiterait pas à qualifier de civilisée et de raisonnable.
Par ailleurs, le fait que personne à ma connaissance n’ait réalisé de film avec la participation d’un enfant autiste m’a également séduit. Il y a probablement beaucoup d’autres raisons dont je ne peux me souvenir à l’instant. Ou que je préfère peut être oublier.
José A. SALGOT

Réalisateur

José A. Salgot

Consol Tura
Jaime Sorribas
Julito de la Cruz
Victoria ABRIL

Scénario
José A. Salgot

Image
Jaume Peracaula

Montage
Anastasi Rinos

Musique
Long play de Vangelis : « Ignacio »

Production : IMATCO S.A., Barcelone