Vous êtes ici : Accueil » 1998 » L’homme qui rit

51e édition du 15 au 25 mai 2019

L’homme qui rit

Quinzaine 1998, Long métrage, 1 h 56

Synopsis

« L’homme qui rit » est un film de 1928, présenté en séance spéciale à la Quinzaine des Réalisateurs de 1998. En Angleterre, à la fin du XVIIe siècle, le roi Jacques II fait exécuter son ennemi Lord Clan-charlie et vend son jeune fils aux trafiquants d’enfants, les « comprachicos ». L’ enfant qui a été défiguré – la bouche fendue d’un rictus permanent – s’enfuit et sauve du froid un bébé aveugle, Dea. Tous deux sont recueillis par Ursus, un forain vivant dans une roulotte en compagnie d’Homo le loup. Les années ont passé. Gwynplaine, baptisé « l’homme qui rit », est maintenant un célèbre comédien ambulant. Il est amoureux de Dea, devenue une belle jeune fille, qui ignore sa difformité.

Réalisateur

Paul Leni

Décorateur et peintre, il est rapidement attiré par le théâtre. Scénariste, interprète, actif dans plusieurs secteurs, il passe à la réalisation dès 1916 en s’affirmant dans deux films essentiels du cinéma muet allemand, l’un proche du Kammerspiel (L’Escalier de service co-réalisé avec Leopold Jessner, 1921) et l’autre plus proche de l’expressionnisme : le Cabinet des figures de cire (1924). En 1927, Carl Laemmle l’appelle à Hollywood. Il y tourne quatre films pour Universal, parmi lesquels un film d’horreur, La Volonté du mort (1927).

Brandon Hurst
Cesare Gravina
Conrad Veidt
George Siegmann
Josephine Crowell
Julius Molnar
Mary Philbin
Nick de Ruiz
Olga Baclanova
Sam De Grasse
Stuart Holmes
Zimbo

Scénario
J. Grubb Alexander, d’après le roman de Victor HugoAdaptation : Charles E. Whittaker, Marion Ward, Mary McLean.Direction artistique : Charles D. Hall, Joseph Wright, Thomas F. O’Neill

Image
Gilbert Warrenton

Montage
Maurice Pivar, Edward L. Cahn

Décors
Charles Hall, Thomas F. O’Neill, Joseph Wright

Production :
Universal Pictures