Vous êtes ici : Accueil » 1974 » L’Extradition

51e édition du 15 au 25 mai 2019

L’Extradition

Quinzaine 1974, Long métrage, 1h30

Synopsis

Pour moi un film existe par son climat, sa tension intérieure. C’est aussi important pour le metteur en scène que pour le public. J’ai essayé de trouver mon style dans le rythme des mouvements, le langage, la lumière, l’ombre, le noir et blanc des images et dans la distance apparente et la sobriété de la forme extérieure.
Mais je n’ai « ement fait un film historique. Le film historique en costumes ne m’intéresse pas. Ce que je veux c’est partir du temps présent et montrer à quel point les faits historiques influent sur notre comportement actuel.
Sergeï Nïetschaïev, ce révolutionnaire Russe, a retenu mon intérêt parce qu’il a obligé le gouvernement Suisse à agir d’une manière typique et à se démasquer. Le gouvernement Suisse a extradé un révolutionnaire au profit du gouvernement Tzariste et ce contre un contrat commercial. Je n’aime pas cet opportunisme.
Sergeï reste un personnage ambigu. Il est à la fois sympathique et antipathique. Ce n’est ni un héros ni un anti-héros. Il est difficile de s’identifier à lui et c’est ce qui m’a intéressé. Lui c’était un doctrinaire convaincu qui, avec ténacité et une volonté extrême, voulait provoquer la révolution par la force, ceci jusqu’à son échec complet.
Peter Von Gunten

Réalisateur

Peter Von Gunten

Né en 1941 à Berne, il suit une formation de photographe et d’artiste publicitaire avant d’ouvrir en 1963 un atelier pour les arts graphiques et la photographie. Il travaille ensuite comme réalisateur indépendant à partir de 1969.

Anne Wiazemsky
Roger Jendly

Scénario
Peter Von Gunten

Image
Fritz E. Maeder

Production : CINOV S.A.