Vous êtes ici : Accueil » 1972 » Les Soleils de l’’île de pâques

51e édition du 15 au 25 mai 2019

Les Soleils de l’’île de pâques

Quinzaine 1972, Long métrage,

Synopsis

Dans différents pays, six personnes reçoivent des hallucinations et un message codé qui s’imprime dans le creux de leur main, les incitant à rejoindre l’Ile de Pâques. Norma, astronome brésilienne, Alexandra, fille d’un éleveur de chevaux, Helvio, entomologiste chilien, Irenio, prêtre macumba, Françoise, ethnologue et Maurice spécialiste d’énergie solaire se retrouvent donc sur l’île où ils assistent à la manifestation cosmique des soleils, des êtres venus du fond de l’espace. Alain, un psychiatre français qui les a accompagnés, sera le catalyseur de cette rencontre et restera sur l’île pour témoigner de cette étrange vision.

Réalisateur

Pierre Kast

Il est né à Paris. Après des études de lettres à la Sorbonne, il devient assistant auprès de Jean Grémillon, René Clément, Jean Renoir et Preston Sturges. Il fut résistant pendant l’Occupation. En 1950, en collaboration avec Jean Grémillon, il réalise un premier court métrage, Les Charmes de l’existence (Grand Prix à la Biennale de Venise). Suivront de nombreux autres courts métrages dans les années 1950 dont L’Arithmétique, avec Jean Queneau. Critique cinématographique, il a collaboré aux revues Action, L’Ecran français Positif et Les Cahiers du cinéma. Il a été l’un des membres fondateurs du Ciné Club universitaire en 1945. Il fut attaché à la direction de la cinémathèque française auprès d’Henri Langlois. Il a écrit plusieurs romans dont Les Vampires de l’Alfama et Le Bonheur ou le pouvoir. Son premier long métrage, Un amour de poche, se situe dans le registre fantastique. En 1958 il réalise Le Bel Âge et se positionne d’emblée dans le cinéma d’auteur. Il est décédé en 1984.