Vous êtes ici : Accueil » 1977 » Les Enfants Du Placard

51e édition du 15 au 25 mai 2019

Les Enfants Du Placard

Quinzaine 1977, Long métrage, 1h45

Synopsis

« Les Enfants du Placard » est mon second film. Différent, je crois, du premier sans que, pour autant, un autre puisse l’avoir fait. On y parle d’amour, dans l’attente du pire. L’enfance y tient son rôle, principal. Ici, comme ailleurs, seuls comptent les sentiments, ce qui n’est pas sans risques. Car l’air joué sur ce clavier rappelle, souvent, celui de l’abjection. Question du COMMENT de l’émotion. Il faudrait presque ne parler que du cinéma, et du reste qu’en termes de morale. J’espère que le film est conforme à ce que j’ai voulu qu’il soit : à cette aune se mesure une réussite ; paradoxalement, puisque c’est vous qui me le direz, à moi qui n’en sais rien. Benoît JACQUOT

Réalisateur

Benoît Jacquot

Benoît Jacquot est un jeune cinéphile de 17 ans lorsqu’il débute au cinéma comme assistant de Bernard Borderie sur un film de la série des “Angélique”. Au début des années 70, il tourne beaucoup pour la télévision, des documentaires (“Jacques Lacan psychanalyse” I et II) comme des adaptations d’oeuvres de Kafka ou Blanchot. Assistant de Marguerite Duras sur “Nathalie Granger” et “India Song”, il choisit, pour son premier film, “L’ Assassin musicien” en 1975, de porter à l’écran un roman de Dostoievski. La mise en scène très dépouillée et la diction atone des comédiens semblent faire de lui un héritier de Bresson, une impression que vient confirmer son deuxième opus, “Les Enfants du placard”.

Brigitte Fossey
Georges Marchal
Jean Sorel
Lou Castel

Scénario
Benoit Jacquot

Image
Pierre Lhomme

Montage
Fanette Simonet

Production : GMF PRODUCTIONS (Stéphane Tchalgadjieff, Michel Chanderli)