Vous êtes ici : Accueil » 1974 » Il pleut toujours où c’est mouillé

51e édition du 15 au 25 mai 2019

Il pleut toujours où c’est mouillé

Quinzaine 1974, Long métrage, 1h35

Synopsis

André, jeune paysan du Lot et Garonne, ne veut pas prendre parti. Pour lui la droite et la gauche c’est la même chose, la politique cela ne crée que des ennuis. Marianne, sa femme, aimerait bien que les choses changent. Plus la mécanisation est nécessaire, plus il y a de crédits à payer et plus il y a de travail. Jacques, le notaire du village, conseiller municipal apparenté à la majorité trouve que l’important, c’est d’être du côté du « Manche ». Claire, la jeune institutrice, a une vision bien à elle de la campagne, celle que l’on a de la ville, une vision de gauche et une attitude un peu différente. Pierre, jeune paysan copain d’André, délégué syndical paysan, met toutes ses forces dans la bataille pour les élections. Raoul, lui aussi met toutes ses forces dans la bataille mais pas du même côté, lui il est payé pour faire gagner la droite et peu importe les moyens. Un village, ses habitants, la façon dont certains prendront conscience « Qu’il pleut toujours où c’est mouillé » c’est à dire « Qu’on ne prête qu’aux riches ». Jean-Daniel Simon

Réalisateur

Jean-Daniel Simon

Né en 1942, il débute à 17 ans dans le cinéma. Il fut l’assistant de Vadim, Lelouch, Boisrond, Reichenbach entre autres, avant de devenir réalisateur à l’O.R.T.F. sur “Cinq colonne à la une”, “Dim-Dam-Dom”, “Pour le cinéma”, etc. Il réalise son premier long métrage, “La Fille d’en face”, en 1967.

Daniel Langlet
Jacques Portet
Jacques Serre
Jean le Mouel
Myriam Boyer
Sylvie Fennec

Scénario
Jean-Daniel Simon, Richard Bohringer, Jean-Pierre Petrolacci

Image
Philippe Rousselot

Production : LES FILMS 2001 S.A. et V.M. PRODUCTIONS