Vous êtes ici : Accueil » 1969 » Entre La Mer Et L’eau Douce

50e édition du 9 au 19 mai 2018

Entre La Mer Et L’eau Douce

Quinzaine 1969, Long métrage,

Synopsis

Dans une petite voiture sport, Claude Tremblay arrive à son concert de la Place des Arts. Il monte sur scène et entâme son tour de chant avec une chanson dédiée à Manouk, une ancienne amoureuse montagnaise. Retour en arrière, le film est un long flashback…sur ces moments heureux entre la mer et l’eau douce, jusqu’au jour où Claude avait du partir sur le Mont-Laurier, livrer une cargaison de bois à Montréal.

Réalisateur

Michel Brault

Né à Montréal, ce réalisateur et caméraman s’impose par une nouvelle approche de tournage: la prise de vue légère (caméra sur l’épaule). Il entre à l’Office national du film (ONF) en 1956, comme cameraman, mais se dirige rapidement vers la réalisation de ses propres productions. Adepte du cinéma direct, à l’instar de Claude Jutra, il collabore avec plusieurs cinéastes québécois dont Jutra, Anne-Claire Poirier, Francis Mankiewicz et Pierre Perreault. Son film «Les Ordres» (1974), sur les événements entourant la Crise d’octobre 1970, lui apporte un grand prix au Festival international de Cannes. Malgré ses succès et sa renommée, il continue d’explorer avec brio les courts métrages, les documentaires et les séries. Parmi ses nombreuses productions, soulignons «Pour la suite du monde» (1963), réalisé conjointement avec Pierre Perreault, «Les noces de papier» (1989), «Le son des Français d’Amérique», en collaboration avec André Gladu, «Tu m’aimes-tu ?» (1991) et «Quand je serai parti? vous vivrez encore» (1999). En 1986, il reçoit le prix Albert-Tessier du gouvernement du Québec et, en 1996, le prix pour les arts de la scène du gouverneur général du Canada.