Vous êtes ici : Accueil » 1990 » End Of The Night

50e édition du 9 au 19 mai 2018

End Of The Night

Quinzaine 1990, Long métrage, 1H48

Synopsis

Avec chacun des enfants successifs auxquels ma femme a donné naissance, j’ai eu progressivement le sentiment d’être relégué dans l’oubli. Bien que cette sensation ne fût pas forcément surprenante, elle m’a néanmoins perturbé au point que j’ai senti l’urgence d’écrire à ce propos. Le point de départ qui, en fait, a déclenché mon envie d’écrire un scénario pour le cinéma est curieusement né de sons, et non d’images, et en particulier du bruit étonnant qu’est l’amplification du battement de cœur d’un fœtus. Je me suis dit que si je pouvais associer ce son à deux autres (qui ont, me semble-t-il, un rapport) à savoir le bruit de l’écoulement de l’eau et celui d’une respiration profonde, je pouvais avoir là matière à faire un film. KEITH McNALLY

Réalisateur

Keith McNally

De nationalité anglaise, Keith McNally quitte l’école à l’âge de 16 ans pour s’orienter vers une carrière d’acteur. Entre 1967 et 1970, il fait des apparitions en tant qu’acteur au théâtre et à la télévision (notamment aux côtés de John Gielgud dans « Forty Years On » et dans « The Winslow Boys » de Terence Rattigan) avec un succès relatif. Après avoir exercé une série de petits métiers, tout en tentant d’écrire des pièces de théâtre, il quitte la Grande-Bretagne pour s’installer aux Etats-Unis en 1975. En 1979, il écrit et met en scène une pièce en trois actes, « The appointment », et tourne son premier court-métrage d’une durée de 25 minutes en 1980, « The Millennium ». Il a depuis écrit bon nombre de scénarios de films qui n’ont jamais été tournés, jusqu’à « End of the Night », qui est son premier long-métrage.

Audrey Matson
Darroch Greer
Eric Mitchell
Mark Mikesell
Mercedes Tomasino
Nathalie Devaux
Philippe Petit
Sam Bress

Scénario
Keith McNally

Image
Tom DiCillo

Son
Mathew Price

Montage
Ila Von Hasperg

Musique
Jurgen Knieper

Décors
Chas Plummer

Production : In Absentia Productions Inc à New York Vente à l’étranger : Mainstream à Paris