Vous êtes ici : Accueil » 1970 » Eikka Katappa

50e édition du 9 au 19 mai 2018

Eikka Katappa

Quinzaine 1970, Long métrage, 130'

Synopsis

L’eschatologie chrétienne travestie en images pathétiques, des scènes d’opéra réduites, une partie dilettante d’un lyrisme comique, des vues clichées de la vie moderne, auxquelles l’insistance de leur présentation donnerait une transparence inattendue – tout ce défilé spectaculaire se groupe autour du centre dominant : une histoire d’amour, idéalisée à la hauteur d’un purisme exagéré.

Réalisateur

Werner Schroeter

Né en 1945 à Georgenthal, Werner Schroeter étudie la psychologie à l’Université de Mannheim. Dès 1967, il réalise des films en 8mm qui sont fortement inspirés par le cinéma d’avant-garde américain. Vers la fin des années 60, ses oeuvres ont une résonance considérable. Au début des années 70, il commence à mettre en scène des pièces de théâtre et monte depuis 1979 également des opéras. Son premier long métrage “Eika Katappa” (1969) est récompensé du Prix Josef Von Sternberg. Dans “La mort de Maria Malibran” (1971) apparaît un motif qui pourrait cristalliser son oeuvre – le décès d’une chanteuse, qui meurt “d’avoir trop chanté”. “Le règne de Naples” (1978) reflète sa vision personnelle de cette ville, appréhendée à travers le destin de quelques figures pittoresques, courant sur trente ans. Réalisé deux ans plus tard, “Palermo oder Wolfsburg” est récompensé par un Ours d’Or au Festival de Berlin. En 1996, Locarno lui décerne un Léopard d’honneur pour l’ensemble de son oeuvre et présente son avant-dernier film, “Poussières d’Amour”.

Alix de Buchen
Carla Aulaulu
Gisela Trowe
Magdalena Montezuma
Waltraud Waill

Musique
Verdi, Spontini, Bellini, C. Valente, R.Buckingham, T.Turner, Mozart, Beethoven, Strauss, Puccini, Penderecky