52e édition

Calcutta

Quinzaine 1969, Long métrage,

Synopsis

L’histoire racontée dans « India Song » l’était à partir de personnages et de lieux imaginés, superposés, mais qui fonctionnaient, s’articulaient entre eux.
L’Ambassade de France paraissait invraisemblable mais elle était reconnaissable et des gens en sortaient en particulier : Anne-Marie Stretter, Michael Richardson.
Ici l’histoire est racontée à partir des lieux vidés par la mort. Le son est rigoureusement le même. La bande son du titre de « Son Nom de Venise dans Calcutta désert » est celle d’ « India Song », seule l’image change ; mais elle change du tout au tout, non seulement de nature mais de sens.
Marguerite DURAS