Vous êtes ici : Accueil » Laurie Anderson & Hsin-Chien Huangdu 15 au 25 mai à Cannes

51e édition du 15 au 25 mai 2019

GO WHERE YOU LOOK!

FALLING OFF SNOW MOUNTAIN

Trois installations en réalité virtuelle
de Laurie Anderson & Hsin-Chien Huang

Go where you look!

Laurie Anderson est une musicienne, réalisatrice, écrivaine, artiste multidisciplinaire, pionnière de l’art numérique et finalement storyteller au sens le plus ouvert du terme, classique et contemporain à la fois. En 1987 elle lie son histoire à celle de la Quinzaine des Réalisateurs en y présentant sa première réalisation, Home of the Brave, film-concert devenu culte. C’est donc tout naturellement que la Quinzaine a souhaité l’inviter cette année à présenter une nouvelle forme de son exploration du storytelling : l’ensemble de ses récentes réalisations en réalité virtuelle, qu’elle co-signe avec le créateur en nouveaux médias, Hsin-Chien Huang.

Aloft, Chalkroom et To The Moon, les trois œuvres aux passerelles évidentes et aux expérimentations complémentaires, réalisées depuis 2016 et présentées ensemble pour la première fois, offrent au spectateur une image complète de leur recherche dans ces nouveaux territoires narratifs.

Les dimensions sensorielles, poétiques et technologiques de ces trois œuvres s’imbriquent intimement et proposent de nouvelles formes de récit en amplifiant l’expérience cinématographique. C’est cette approche singulière de la réalité virtuelle, comme nouvelle pratique d’un auteur, que la Quinzaine des Réalisateurs a souhaité mettre en avant et saluer.

La trajectoire artistique de Laurie Anderson est particulièrement représentative de l’esprit d’exploration de la Quinzaine des Réalisateurs et de cette 51e édition qui se veut à la fois observatoire et laboratoire de l’évolution de la narration par les images en mouvement et chambre d’échos de toutes les formes de création dans ce domaine.

Dossier de presse

Artistes

LAURIE ANDERSON

Laurie Anderson est l’une des artistes américaines les plus renommées et audacieuses de notre époque. Plus connue pour ses performances multimédia, son usage novateur des technologies et ses récits à la première personne, cette écrivaine, réalisatrice, plasticienne et chanteuse est l’auteur d’œuvres avant-gardistes dans les domaines de l’art, du théâtre et de la musique expérimentale. Sa carrière musicale, lancée par “O Superman” en 1981, est jalonnée de nombreux disques sortis chez Warner Records, parmi lesquels “Big Science” (1982), la bande originale de son long métrage Home of the Brave (1986), “Strange Angels” (1989), “Life on a String” (2001), “Homeland” (2008) et “Landfall” (2018) sorti chez Nonesuch, qui a reçu en 2019 le Grammy Award pour Meilleur Ensemble de Musique de Chambre/Petit Ensemble.
En 2002, Laurie Anderson a été la première artiste en résidence à la NASA, donnant lieu en 2004 à sa performance solo “The End of the Moon”, la deuxième d’une série de trois récits-performances, avec “Happiness” (2001) et “Dirtday” (2012), pour lesquels elle a voyagé dans le monde entier.

Anderson a publié huit livres, dont le plus récent, “All the Things I Lost in the Flood” (Rizzoli), est une série d’essais sur les images, le langage et les codes.

Parmi ses films, on compte de nombreux clips musicaux et installations, ainsi que Home of the Brave en 1986 (présenté à la Quinzaine des Réalisateurs), Carmen (1992), Hidden Inside Mountains (2005) et Heart of a Dog (Commandé par Arte, 2015), en sélection officielle aux festivals de Venise et Toronto en 2015.

En 2017, Laurie Anderson se joint à quatre autres artistes pour inaugurer une exposition d’œuvres en alternance sur une durée de 15 ans au Musée d’art contemporain du Massachusetts (Building 6 – Mass MoCA). Elle y exposera des œuvres appartenant à ses archives ainsi que des inédits. Le premier cycle d’exposition comprend ses collaborations en réalité virtuelle avec Hsin-Chien Huang, Chalkroom et Aloft. Chalkroom a été présenté dans des festivals de cinéma aux quatre coins du monde, comme la Mostra de Venise où il a remporté le prix de la “meilleure expérience VR” sous son titre italien, “La Camera Insabbiata”. Cette œuvre et leurs autres collaborations, Aloft et To the Moon, seront présentées lors du Festival de Cannes 2019, réunies sous le titre “Go Where You Look!”. Les œuvres de Laurie Anderson feront l’objet d’une exposition majeure au musée Hirshhorn à Washington en 2020, tandis que l’artiste travaille avec Hsin-Chien Huang sur une nouvelle œuvre ambitieuse pour le Festival international de Manchester.

HSIN-CHIEN HUANG

Hsin-Chien Huang est un créateur nouveaux médias ayant exercé dans les domaines de l’art, du design, de l’ingénierie et du divertissement numérique. Son œuvre explore l’utilisation de technologies de pointe dans l’art, la littérature, le design et l’art-performance. Ses projets sont souvent caractérisés par une interactivité de grande ampleur, des performances, des machines, des programmes informatiques algorithmiques et des installations vidéo.

Il est bénéficiaire d’une bourse Fulbright en tant que chercheur invité en 2019. Sa collaboration en VR avec Laurie Anderson a reçu le prix de la Meilleure Expérience VR à la 74e Mostra de Venise. Il a remporté le Prix Fifth Public Art du ministère de la Culture taïwanais en 2016, la décoration Light of Taiwan des mains du président taïwanais en 2011, le Muse Award de l’Association américaine des musées en 2009 et le grand prix de la compétition «New Voices, New Vision» en 1994.

Les œuvres de Hsin-Chien Huang ont été présentées dans des galeries, des musées d’art, des festivals de cinéma et des émissions de télévision aux quatre coins du monde, parmi lesquels le musée national des Beaux-Arts taïwanais, la Biennale de Venise, le MoMA, le musée d’art moderne Louisiana au Danemark, la Biennale de Shanghai, le OK Center de Linz, l’espace 798 de Pékin, le musée Herbert F. Johnson et le Festival 404 en Argentine. Son projet de performance live a été présenté au SIGGRAPH 2015 et dans l’émission de télévision America’s Got Talent en 2018, lors de laquelle le jury a mis des lunettes VR pour la première fois. Il a reçu des commandes de création de design visuel pour les concerts des chanteurs taïwanais Jay Chou, Wakin Chau et Jody Chiang. Ses installations interactives monumentales ont été présentées à l’Exposition universelle de 2010 à Shanghai. Précédemment, il avait été directeur artistique chez Sony et Sega Computer Entertainment de 1994 à 1999 et avait créé des campagnes de lancements internationaux. Hsin-Chien Huang est également professeur à plein temps à l’Université nationale de Taïwan et collabore avec Yahoo Taïwan sur des projets de YouTubeurs virtuels.

La première collaboration de Laurie Anderson et Hsin-Chien Huang était le CD-ROM Puppet Motel en 1995. Depuis, ils ont travaillé sur différents supports numériques et préparent des expositions conjointes de leurs œuvres à Taïwan et à Washington.

Installation, réalisée en collaboration avec la ville de Cannes
au Suquet des art(iste)s du 15 au 25 mai 2019

Suquet des artistes

Suquet des Art(iste)s
7 Rue Saint-Dizier, 06400 Cannes

du mardi au vendredi de 13h à 17h
samedi et dimanche de 10h à 13h et de 14h à 18h

Entrée gratuite
Les modalités d’accès seront annoncées prochainement ici

LES 3 INSTALLATIONS VR

ALOFT

ALOFT est le premier projet VR que Hsin-Chien et moi avons réalisé ensemble. Il commence dans un avion sur le point de décoller. On s’installe dans son siège, on regarde par la fenêtre. Bientôt, l’avion décolle et on remarque des rayons de lumière qui apparaissent au plafond et au sol.
Et puis, l’avion commence à se désintégrer.
Ton pire cauchemar.
Sauf que là, c’est doux.
Soudain, tu te sens flotter, toujours dans ton siège, au-delà de la boîte noire, en allant vers un grand vortex lumineux.

CHALKROOM

CHALKROOM est une œuvre en réalité virtuelle dans laquelle le participant vole à travers une structure énorme, un édifice apparemment infini, composé de mots, de dessins et d’histoires.
Dès ton entrée dans cet espace, tu es libre de voler et d’explorer partout où tu souhaites aller. Tu peux naviguer à travers des gouffres, suivre des ponts étroits, te propulser à travers des portes, sauter des précipices, naviguer au-dessus, autour et au travers de l’édifice. Pendant ce temps, des mots flottent dans l’air, se déconstruisent et se dispersent en poussière, se regroupent et se séparent à nouveau. C’est un monde de langues et de contes – parlés, écrits et dessinés.

TO THE MOON

TO THE MOON utilise des images et figures de la mythologie Grecque, de la littérature, des sciences, des films SF spatiaux et politique, pour créer une nouvelle lune sombre et imaginaire. Au cours des 15 minutes de l’expérience RV, le spectateur est propulsé depuis la Terre, marche sur la surface de la Lune, se glisse parmi des débris spatiaux, vole entre des squelettes d’ADN, est soulevé sur la face d’une montagne lunaire puis éjecté dans l’espace.
TO THE MOON a été commandé par le Musée Louisiana de Danemark à l’occasion de l’exposition 2018 : “The Moon: From Inner Worlds to Outer.

ALOFT

ALOFT est le premier projet VR que Hsin-Chien et moi avons réalisé ensemble. Il commence dans un avion sur le point de décoller. On s’installe dans son siège, on regarde par la fenêtre. Bientôt, l’avion décolle et on remarque des rayons de lumière qui apparaissent au plafond et au sol.
Et puis, l’avion commence à se désintégrer.
Ton pire cauchemar.
Sauf que là, c’est doux.
Soudain, tu te sens flotter, toujours dans ton siège, au-delà de la boîte noire, en allant vers un grand vortex lumineux.

CHALKROOM

CHALKROOM est une œuvre en réalité virtuelle dans laquelle le participant vole à travers une structure énorme, un édifice apparemment infini, composé de mots, de dessins et d’histoires.
Dès ton entrée dans cet espace, tu es libre de voler et d’explorer partout où tu souhaites aller. Tu peux naviguer à travers des gouffres, suivre des ponts étroits, te propulser à travers des portes, sauter des précipices, naviguer au-dessus, autour et au travers de l’édifice. Pendant ce temps, des mots flottent dans l’air, se déconstruisent et se dispersent en poussière, se regroupent et se séparent à nouveau. C’est un monde de langues et de contes – parlés, écrits et dessinés.

TO THE MOON

TO THE MOON utilise des images et figures de la mythologie Grecque, de la littérature, des sciences, des films SF spatiaux et politique, pour créer une nouvelle lune sombre et imaginaire. Au cours des 15 minutes de l’expérience RV, le spectateur est propulsé depuis la Terre, marche sur la surface de la Lune, se glisse parmi des débris spatiaux, vole entre des squelettes d’ADN, est soulevé sur la face d’une montagne lunaire puis éjecté dans l’espace.

TO THE MOON a été commandé par le Musée Louisiana de Danemark à l’occasion de l’exposition 2018 : “The Moon: From Inner Worlds to Outer”.

Partenaires de l’exposition

Partenaire technologie

La Quinzaine des Réalisateurs remercie

Partenaires des installations

To the Moon has been Commissioned by Louisiana Museum of Modern Art, Humlebaek, Denmark