You are here: Home » 1977 » Stunde null

51th Directors’ Fortnight May 15-25, 2019

Stunde null

Fortnight 1977, Feature film, 1h48

Synopsis

Je suis né trois mois avant la prise de pouvoir de Hitler. J’ai donc vu le Troisième Reich étant enfant, avec ma « perspective à ras de terre ». Après la guerre, j’ai appris à juger les choses, élevé dans un monde qui s’efforçait de chasser de sa mémoire les images du passé. Personne n’a été un nazi – et par conséquent, personne n’a eu de vie quotidienne à cette époque-là. Dans mon film « Voyage à Vienne » (1973), j’ai évoqué l’atmosphère de l’époque nazie. Le film « Stunde  » » représente un autre essai d’évocation : c’est ce moment hors de l’histoire entre la guerre et la paix – juillet 1945. Les gens que je décris dans « Stunde  » », dont certains étaient des membres de ma famille, ont été capables de prendre part au Troisième Reich. Les images de ma mémoire semblent contredire les jugements qu’on a portés sur la génération de nos parents. Pour moi, le phénomène hitlérien est toujours inconcevable : toute cette brutalité meurtrière dans le domaine politique et en même temps ce bien-être, cette chaleur du foyer dans le domaine privé. C’est ainsi que j’ai appris à vivre avec cette ambivalence haine-amour qui est typique pour ma génération. La guerre est loin d’être finie. Ma perspective de narration est celle du petit cycliste dans le film, qui ne comprendra que plus tard ce qu’il voit, les yeux remplis de curiosité. Edgar REITZ

Director

Edgar Reitz

Born in 1932 in Gemrany, Edgar Reitz studied theatre science, German philology, art history, and publicism in Munich. He published some poems and short stories during early 1950s, co-edited the literature magazine « Spuren ». In 1952, he took acting lessons and co-founded a student theatre which became established as the university’s studio stage in 1954. He assisted (camera, editing, production) in several films during mid-50ies, became script adviser in the educational film production company ‘Gesellschaft fuer bildene Filme (GBF)’ in 1957. He started directing his own documentaries, industrials, and short movies in 1959. In the same year, Edgar Reitz, Herbert Vesely, Haro Senft, ‘Raimond Ruehl’, and Franz-Josef Spieker founded ‘Doc 59’ aka ‘Municher Gruppe’ which prepared the ‘Oberhausener Manifest’ of 1962. From 1962-65, Reitz directed a department at ‘Insel-Film’ production company. In 1963, Edgar Reitz and Alexander Kluge initiated the foundation of the film department at ‘Hochschule fuer Gestaltung’ (College for design) in Ulm. Reitz’ first feature, « Mahlzeiten » (1966), is among the many debuts in the aftermath of ‘Oberhausen’ which shaped the term ‘New German Film’.

Anette Jünger
Herbert Weissbach
Kai Taschner
Klaus Dierig

Scénario
Peter Steinbach, Edgar Reitz

Image
Gernot Roll

Montage
Ingrid Boszat

Musique
Nico Mamangakis

Production : EDGAR REITZ FILMPRODUKTION SOLARIS FILMS WDR c/o WELVERTRIEB FILMVERLAG DER AUTOREN

Title in Original Version : Le Point Zéro