52nd edition

Allonsanfan

Paolo Taviani & Vittorio Taviani

Fortnight 1975, Feature film, 1h40

Synopsis

Vittorio Taviani : « En 68, la force de rupture était à l’extérieur et à l’intérieur de nous. Actuellement, où l’on a davantage besoin de rester recueillis à réfléchir, c’est ALLONSANFAN qui est né…
Comme toujours dans nos films, le moment historique est le point de référence, l’occasion de coaguler certaines idées. Dans le film, la référence à 1816 est assez précise : nous avons étudié cette période pour ensuite l’oublier et être plus libres – la reconstruction exacte ne nous intéresse pas. On parle du passé pour parler du présent, comme c’est toujours le cas pour l’histoire et l’art.
Dans un moment de régression, de reflux, il y a diverses possibilités de réaction : l’une d’elle est de se jeter dans l’utopie. C’est la seconde âme d’ALLONSANFAN.
Paolo Taviani : « Le film développe l’expression de cette phase de reflux, d’une confrontation d’idées. ALLONFANSAN, c’est la trahison et les splendeurs de la régression. »
Vittorio Taviani : « Nous montrons des contradictions, nous ne donnons pas d’indications. Du reste, au cinéma, la meilleure façon de dire est parfois de cacher. »
Extraits « La Revue du Cinéma » n°287, sept 1974.

Casting

  • Bruno Cirino
  • Laura Betti
  • Lea Massari
  • Marcello Mastroianni
  • Renato de Carmine

Team

Musique
Ennio Moricone

Production

Production : ITAL NOLEGGIO CINEMATOGRAFICO / Pier Paolo Pineschi

Screen shots