Sur la planche

Leïla Kilani
 

Synopsis

La Planche du titre est multiple, elle est tremplin, plongeoir ou planche à requins. C’est l’histoire d’une « fraternité » en danger, l’histoire d’un quatuor : celle de quatre filles en course, faite d’amour, de choix, de destins fracassés. Elles sont les personnages d’un film noir sous les auspices conflictuels du rêve du mondialisme.

Parmi les ouvrières qui épluchent des crevettes dans les usines de Tanger, deux jeunes filles marocaines répètent machinalement le même geste. Badia et Imane rêvent d’un monde meilleur. Si au moins elles pouvaient travailler dans les usines textiles de la zone franche, où elles seraient chronométrées par les grands groupes textiles… Rage et rêve d’évasion vont de pair dans ce film poignant et implacable, servi par des comédiennes épatantes.

Javier Martin, comité de sélection

Quinzaine des Réalisateurs 2011

Long métrage, 1h46
 

Réalisation

 
 

Leïla Kilani

Née à Casablanca en 1970, Leïla Kilani a toujours rêvé d’être clown. Elle vit aujourd’hui entre Paris et Tanger et s’oriente vers le documentaire en 2000 avec des films très remarqués (Tanger le rêve des Brûleurs, Nos lieux interdits) avant de réaliser « Sur la planche », son 1er long métrage de fiction.

portrait Leïla Kilani
  Leïla Kilani
 

Autres informations

Scénario

Leïla Kilani

Langue

marocain / maroccan

Image

Eric Devin

Son

Philippe Lecoeur, Laurent Malan

Montage

Tina Baz

Musique

Wilfried Blanchard (Wilkimix)

Informations professionnelles

Afficher