La Casa De Agua

Jacobo Penzo
 

Synopsis

Depuis que je veux réaliser un film dans lequel il y aurait une image reconnaissable du Vénézuela, j’ai souvent pensé au désert. Je le vois comme un lieu hospitalier où les hommes soumis à une fatalité implacable et à de cruelles tyrannies se révoltent pour essayer de construire un monde à la mesure de leur idéal. Cett image s’est enrichie lorsque j’ai appris l’histoire de la Casa de Agua. C’est un conte qui a été transmis au fil des temps par les pêcheurs. il parle d’un poète qui, confronté à une terrible tyrannie, et devenu lépreux à la fin de sa vie, prédit qu’avec sa mort viendra la pluie qui calmera la soif de cette région aride. Le poète accomplit sa promesse tt les pêcheurs le remercient en maintenant sa légende vivante. c’est pour cela que dans la Casa de Agua (la maison d’eau), les fiunérailles sous la pluie ne sont pas seulement la conclusion de l’histoire. Elles représentent aussi la lutte contre la stérilité de la terre, qui, au-delà de la mort, se transforme en symbole et reste vivante dans la mémoire populaire.  Jacobo Penzo

Quinzaine des Réalisateurs 1984

Long métrage, 1h35
 

Réalisation

 
 

Jacobo Penzo

Il a été peintre et critique cinématographique pour divers journaux vénézuéliens. De plus il a participé à de nombreux courts métrages en tant que monteur, cameraman et directeur de la photographie.

portrait Jacobo Penzo
  Jacobo Penzo
 
La Casa De Agua
 

Autres informations

Image

Arthur Albert

Montage

Guiliano Ferrioli

Musique

Juan Carlos Nunez

Informations professionnelles

Afficher