La Buena Vida

David Trueba
 

Synopsis

Tristan vient juste d’avoir 14 ans. Il étudie dans une école française à Madrid et joue du piano. Mais il consacre la plus grande partie de son temps à écrire sa biographie, persuadé d’avoir une vocation d’écrivain. Il s’enferme donc dans sa chambre à coucher, son domaine, et tape sans arrêt sur une vieille machine à écrire, au désespoir de ses parents qui avaient d’autres projets pour lui. Dans son récit, seul un chapitre manque encore : le récit d’une nuit passée dans les bras d’une femme. Son père et sa mère meurent dans un accident de voiture, laissant Tristan seul avec son grand-père, un vieux villageois asocial qui ne rêve que de retourner dans sa terre natale. Survivre malgré tout, grandir et supporter sa nouvelle solitude marquent de manière évidente son autobiographie, mais Tristan ne s’arrête pas de vivre pour autant : ses doutes, ses envies et ses amitiés occupent pleinement ses journées, et il rêve, confiant, d’avoir une “belle vie”.

Quinzaine des Réalisateurs 1997

Premier film
Long métrage, 1 h 48
 

Réalisation

 
 

David Trueba

Journaliste, traducteur, scénariste de courts métrages et de télévision, il débute au cinéma en 1991 comme co-scénariste du long métrage d’Emilio Martinez-Lazaro, “Amo tu cama rica”. En 1993, il signe le scénario de “Los peores anos de nuestra vida” du même Emilio Martinez-Lazaro, qui lui vaut une nomination aux Goyas pour le meilleur scénario original. Entre 1993 et 1994, il participe à l’écriture et à la production d’une émission hebdomadaire de la télévision espagnole, El peor programa de la semana. En 1994, il signe l’adaptation espagnole de la pièce de David Mamet, “Speed The Plow”. En 1995, il est co-scénariste du film de son frère, Fernando Trueba, “Two Much”, adapté du roman de Donald E. Westlake. La même année, il publie aux éditions Anagrama son premier roman, “Abierto todo la noche”, traduit en italien et en allemand. En 1996, il réalise, pour le chanteur Albert Pla, le vidéo-clip “El lado savaje de la vida”, primé au festival de Vitoria. La Buena Vida est son premier film.

portrait David Trueba
  David Trueba
 
La Buena Vida
 

Autres informations

Image

William Lubtchansky

Son

Georges Prat

Décor

Cristina Mampaso

Montage

Angel Hernandez-Zoido

Musique

Antoine Duhamel

Informations professionnelles

Afficher