Je m’appelle Victor

Guy Jacques
 

Synopsis

Basile a 11 ans, il est amoureux (comme on peut l’être à cet âge) de Cécile, jolie jeune fille de 16 ans. Pour attirer son attention, Basile va lui faire croire qu’il s’est réincarné. Pour cela, il se sert des souvenirs de Rose, qui vit depuis la fin de la deuxième guerre mondiale au premier étage de la maison des grands-parents de Basile, alors que tous les gens du village la croient disparue. Entre elle et l’enfant s’installe une immense tendresse faite de complicité. Cécile tout d’abord troublée par l’étrangeté de Basile, va peu à peu s’attacher à lui, touchée par le mal qu’il se donne pour la séduire.

Quinzaine des Réalisateurs 1993

Premier film
Long métrage, 1 h 42
 

Réalisation

 
 

Guy Jacques

Né à Paris. Il fait ses études comme opérateur banc-titre, puis devient cadreur, chef-opérateur et réalisateur d’effets spéciaux sur de nombreux films d’auteur, de commande et de publicité. Il est également créateur de génériques, de films annonce et de films d’animation. Ses deux derniers courts métrages : “L’Invité” et “Uhloz” ont été largement récompensés dans de nombreux festivals de par le monde.

portrait Guy Jacques
  Guy Jacques
 
Je m’appelle VictorJe m’appelle VictorJe m’appelle VictorJe m’appelle Victor
 

Autres informations

Image

Jérôme Robert

Son

Frank Struys

Décor

Jean Rabasse

Montage

Susana Rossberg

Informations professionnelles

Afficher