Iskindiriah Kaman Oue Kaman

Youssef Chahine
 

Synopsis

On passe sa vie à cacher ce qu’on a de plus beau à donner aux autres : nous nous passionnons tous… Nous souffrons tous… et tous… nous nous taisons… alors la solitude nous envahit… l’hypocrisie nous menace. Tous les moyens de communication ont été inventés… mais sans aucun mode d’emploi… Si… te raconter ce que je ressens… te heurte, évite-moi… mais si tu veux bien te pencher sur mes joies et mes blessures, alors donne-moi la main pour quelques 106 minutes. Nos chemins sont faits pour se croiser… Tu t’y retrouveras… moins… seul… moi aussi. Youssef Chahine

Quinzaine des Réalisateurs 1990

Long métrage, 1H48
Titre VO: Alexandrie, Encore Et Toujours
 

Réalisation

 
 

Youssef Chahine

Né le 25 janvier 1926 à Alexandrie, d’un père avocat. Après des études à Alexandrie, il se rend aux USA, où il étudie à la «Pasadena Play House» le cinéma et la comédie. De retour en Egypte en 1948, il travaille avec le documentariste italien Gianni Vernuccio, puis tourne son premier film en 1950, «Baba Amin» (Papa Amine). C’est grâce à «Gare centrale», réalisé en 1958, qu’il deviendra un cinéaste reconnu dans le monde entier.

portrait Youssef Chahine
  Youssef Chahine
 
Iskindiriah Kaman Oue KamanIskindiriah Kaman Oue KamanIskindiriah Kaman Oue KamanIskindiriah Kaman Oue KamanIskindiriah Kaman Oue Kaman
 

Autres informations

Image

Ramses Marzouk

Son

Olivier Schwob, Dominique Hennequin

Décor

Onsi Abou Seif

Montage

Rachida Abdelsalam

Musique

Mohamed Nouh

Informations professionnelles

Afficher