Diavolo In Corpo

Marco Bellocchio
 

Synopsis

Je ne voulais pas reproduire la situation exacte créée par Radiguet dans un contexte historique précis, mais recréer un conflit, une contradiction, parlants pour ma génération… Je cois que l’amour est quelque chose dont il faut s’occuper et ce film est une étude sur la manière subversive de tomber amoureux d’une femme. Mais comme il y a un conformisme nouveau, il y a une subversion nouvelle et l’amant lycéen est assez éloigné du garçon tyrannique et capricieux de Radiguet… Nous n’avons pas l’équivalent de la tradition littéraire française de révolte individuelle des Baudelaire, Rimbaud, Radiguet, des surréalistes… Il me fallait retrouver l’équivalent de cette subversion dans un contexte différent, avec une dimension sociale plus marquée car, pour moi, la subversion doit être collective et c’est la société qu’il faut changer. Marco Bellocchio

Quinzaine des Réalisateurs 1986

Long métrage, 1h40
Titre VO: Le Diable Au Corps
 

Réalisation

 
 

Marco Bellocchio

De la jeunesse rebelle à la subversion politique, les films de Marco Bellocchio ont exploré les paradoxes sociaux et politiques de son pays. Son premier film, Les Poings dans les poches (1965), dépeint les doutes existentiels d’un adolescent et anticipe la vague contestataire qui a ébranlé la société en 1968. Marco Bellocchio a toujours su rendre compte des bouleversements politiques qui marquent les époques et les consciences. Lire plus…

portrait de Marco Bellocchio
  Marco Bellocchio
 
Diavolo In Corpo
 

Autres informations

Scénario

Marco Bellocchio, Ennio de Concini, Enrico Palandri

Image

Guiseppe Lanci

Musique

Carlo Crivelli

Informations professionnelles

Afficher