Der Tod Der Maria Malibran

Werner Schr?ter
 

Synopsis

Le personage historique de Maria Malibran, célèbre prima dona du 19ème siècle qui mourut à 28 ans, en chantant pendant une soirée musicale, ne fut que le point de départ d’un défilé d’images variant sur le même motif à des niveaux très différents, comme un phrase musicale. L’héroïsme théatral, le raffinement le plus esthétique ont pour moi la même valeur que la banalité des rêves d’une petite secrétaire, ou que celle de chansons populaires. C’est l’intésité qui compte, et elle apparait indépendamment de ses causes ou de ses conséquences. Ainsi il n’y a pas de structure épique dans le film. On se trouve emporté dans des fragments d’histoires situées dans un pays imaginaire, où les personages n’ont pas une identité propre, mais interchangeable et se révèlent et s’affirment dans des situations isolées et irréversibles. Le rythme ralenti des séquences donne l’illusion d’une répétition à l’infini, comme l’image d’un objet pris entre deux miroirs opposés. Werner Schroeter.

Quinzaine des Réalisateurs 1972

Long métrage, 104'
Titre VO: La Mort De Maria Malibran
 

Réalisation

 
 
Der Tod Der Maria MalibranDer Tod Der Maria MalibranDer Tod Der Maria MalibranDer Tod Der Maria MalibranDer Tod Der Maria MalibranDer Tod Der Maria Malibran
 

Autres informations

Informations professionnelles

Afficher