Der 7. Kontinent

Michael Haneke
 

Synopsis

Chaque jour, nous lisons des choses sur des tragédies familiales. Chaque jour, des familles se complaisent dans leur aliénation, se contentant d’informations et d’une vie au rabais. Chaque jour, elles ont moins à décider et se haïssent pour leur peur. Chaque jour, elles subissent davantage leur vie. Chaque jour, beaucoup d’entre elles s’épuisent à lutter contre ce fait. Chaque jour, elles sont plus muettes et rient encore plus fort. Chaque jour, elles deviennent plus parfaites. Chaque jour le fossé se creuse entre les êtres. Chaque jour, elles sentent qu’elles ont besoin de prendre une décision pour pouvoir respirer. Ce film est une chronique, un compte-rendu de ces décisions. Il ne cherche pas à porter un jugement de valeur. Il ne connaît pas les réponses. Il s’interroge sur les causes. Michael Haneke

Quinzaine des Réalisateurs 1989

Long métrage, 1h47
Titre VO: Le Septième Continent
 

Réalisation

 
 

Michael Haneke

Né à Munich. Il étudie la philosophie, la psychologie et le théâtre à Vienne. De 1967 à 1970, il devient scénariste pour la chaîne de télévision ARD. Depuis 1970, il écrit et réalise ses films de manière indépendante. Il a également signé de nombeuses mises en scène de théâtre en Allemagne et en Autriche ( à Stuttgart, Düsseldorf, Frankfurt, Hamburg, Munich, Berlin et Vienne ). “71 Fragments d’une chronologie du hasard” est le troisième volet d’une trilogie qui comprend “Der Siebente Kontinent” (Le Septième Continent) et “Benny’s Video”, tout deux présentés à la Quinzaine des Réalisateurs. Il a également signé les scénarios de “Schmutz” (1985), de “Die Klavierspielerin” (1990) et de “Der Kopf des Mohren” (1994), trois films de Paulus Manker.

portrait Michael Haneke
  Michael Haneke
 
Der 7. KontinentDer 7. KontinentDer 7. KontinentDer 7. Kontinent
 

Autres informations

Scénario

Michael Haneke

Image

Toni Peschke

Son

Karl Schlifeiner

Décor

Rudi Czettel

Montage

Marie Homolkova

Informations professionnelles

Afficher