Dance with a stranger

Mike Newell
 

Synopsis

Au départ, j’ai voulu faire un film sur l’obsession du sexe en Angleterre. Le comportement britannique par rapport à la sexualité a toujours été empoisonné par une profonde hypocrisie. L’assassinat de son amant par Ruth Ellis a été considéré par l’opinion publique comme un petit meurtre sordide et elle, comme une aventurière, une vulgaire grue londonienne. Elle n’existait que lorsqu’un homme voulait bien qu’elle existe, aussi les anglais l’ont-ils jugée et condamnée en un jour et demi seulement. Elle fut pendue et ce fut une réelle victoire de l’Angleterre conservatrice. C’était de toute évidence une injustice provoquée par la tradition et les valeurs brutales d’une classe, d’un empire et d’un monde masculin. L’Angleterre des années 50 n’avait pas un niveau de conscience suffisant pour affronter les abîmes de la passion. Seule l’apparence des choses comptait : on craignait et on évitait ce qu’il y avait derrière. La moitié de l’Angleterre réagit de façon pathologique contre Ruth Ellis, l’autre moitié en fit un mythe. Elle, une femme tellement ordinaire, aveugle sur sa vraie nature, devenait un symbole et un porte-parole. Si j’ai réussi à retranscrire le flot brutal d’émotions que ces évènements ont provoqué au plus profond des personnages et de la société dans laquelle ils vivaient, j’aurai peut-être approché quelque chose d’universel. Mike Newell

 

Réalisation

 
 

Mike Newell

Issu d’une famille d’acteurs, il fait des études à Cambridge, puis s’oriente vers la mise en scène. Il est engagé à Granada Television et devient réalisateur indépendant pour London Weekend Television et la BBC. Parmi ses dramatiques les plus remarquées à la télévision, citons “Brassneck”, “Jill and Jack” (d’après John Osborne), “Gift of Friendship” et “Baa Baa Black Sheep” qui obtient un Emmy Award. Il signe son premier long métrage pour le cinéma en 1976. Trois de ses films ont été présentés à la Quinzaine des Réalisateurs en 1985, 1988 et 1995. Son film précédent, Four Weddings and a Funeral (Quatre marriages et un enterrement) a été l’un des plus gros succés de l’année 1994.

portrait Mike Newell
  Mike Newell
 
Dance with a stranger
 

Autres informations

Image

Peter Hannan

Montage

Mick Audsley

Musique

Richard Hartley

Informations professionnelles

Afficher