Black Angel

Werner Schroeter
 

Synopsis

Avec ce film, mon but était de montrer l’incroyable ignorance des gens quand ils perçoivent le Tiers Monde avec une mentalité colonialiste.

L’histoire raconte les premiers contacts que deux dames sophistiquées, une Allemande et une Américaine de Boston nouent avec la vie et la culture mexicaine ; l’une terminera son aventure dans les abysses mayas, l’autre secrétaire à l’ambassade américaine de Mexico.

Au fur et à mesure de mon expérience du Mexique, le film s’est fait plus dur vis-à-vis du point de vue touristique et plus profondément engagé pour la survie d’un Mexique qui ne soit pas contrôlé et dominé par le pouvoir nord-américain.

Werner SCHROETER

Quinzaine des Réalisateurs 1975

Long métrage, 1h15
Titre VO: L'ange Noir
 

Réalisation

 
 

Werner Schroeter

Né en 1945 à Georgenthal, Werner Schroeter étudie la psychologie à l’Université de Mannheim. Dès 1967, il réalise des films en 8mm qui sont fortement inspirés par le cinéma d’avant-garde américain. Vers la fin des années 60, ses oeuvres ont une résonance considérable. Au début des années 70, il commence à mettre en scène des pièces de théâtre et monte depuis 1979 également des opéras. Son premier long métrage « Eika Katappa » (1969) est récompensé du Prix Josef Von Sternberg. Dans « La mort de Maria Malibran » (1971) apparaît un motif qui pourrait cristalliser son oeuvre – le décès d’une chanteuse, qui meurt « d’avoir trop chanté ». « Le règne de Naples » (1978) reflète sa vision personnelle de cette ville, appréhendée à travers le destin de quelques figures pittoresques, courant sur trente ans. Réalisé deux ans plus tard, « Palermo oder Wolfsburg » est récompensé par un Ours d’Or au Festival de Berlin. En 1996, Locarno lui décerne un Léopard d’honneur pour l’ensemble de son oeuvre et présente son avant-dernier film, « Poussières d’Amour ».

portrait Werner Schroeter
  Werner Schroeter
 

Autres informations

Scénario

Werner Schroeter

Image

Werner Schroeter

Informations professionnelles

Afficher