Ballade Pour Un Chien

Gérard Vergez
 

Synopsis

Un ouvrier relieur retraité vit seul. La liquidation de sa retraite se fait attendre et le met dans un embarras financier. Il se rend au jardin public pour prendre l’air et partage, avec un chien abandonné, le petit pain laissé par une fillette. Il imagine avoir gagné la confiance du chien du square et l’avoir introduit dans son appartement subrepticement – les chiens étant interdits dans l’immeuble – après une merveilleuse promenade à travers Paris. Et un certain matin d’automne, Monsieur Vachet sera trouvé inanimé dans son appartement où sont entassées les boîtes de conserves pour alimenter ce chien imaginaire, qui n’a reposé que dans le rêve du vieillard, sur ces coussins moelleux préparés pour le recevoir.

Quinzaine des Réalisateurs 1969

Long métrage
 

Réalisation

 
 

Gérard Vergez

Né en Gironde, Gérard Vergez est d’abord acteur de théâtre, puis il est devenu metteur en scène qu’il a exercée au festival d’Avignon, à la Comédie-Française ou encore au TNP, au service d’auteurs divers comme Euripide, Pirandello, Jules Romains ou Jean Giraudoux.
Son premier film, Ballade pour un chien, a remporté un succès d’estime, tout comme Térésa, puis Vergez a réalisé La Virée superbe dont la distribution a subi la censure. Vergez est revenu au cinéma avec une adaptation de Jean Giono, un film d’espionnage et une comédie. Il a de nouveau travaillé à la télévision, réalisant plusieurs téléfilms, dont la série PJ.

 

Autres informations