Am Ende der Nacht

Christoph Schaub
 

Synopsis

Jusqu’au jour où il commit son acte insensé, Robert Tanner ne s’était pas particulièrement fait remarquer. C’était un homme calme, distant, poli avec ses clientes et avec ses voisins, peut-être parfois, à l’occasion, un peu trop tendu. Plus il approchait du moment de commettre son crime, plus sa perception semblait se déplacer et plus sa détresse intérieure augmentait. Le drame eut lieu pendant une nuit de dimanche à lundi. Robert Tanner tua sa femme, puis Beni, son jeune fils, bien qu’il les adorât tous les deux. Il agit avec un calme singulier, comme s’il devait impérativement remettre de l’ordre dans sa vie. Le lendemain, à l’aube, très calmement, il quitta la petite maison familiale à l’orée de la ville. Dans le train, il rencontra une voyageuse. Pour la première fois, Robert Tanner réussit à parler de lui avec légèreté , à s’intéresser vraiment aux autres et au monde extérieur…

Quinzaine des Réalisateurs 1992

Long métrage, 1 H 28
Titre VO: Au bout de la nuit
 

Réalisation

 
 

Christoph Schaub

Né à Zurich. En 1979, il s’inscrit au Conservatoire du cinéma français à Paris et fait ses débuts de cinéaste en réalisant plusieurs documentaires avant de se tourner vers la fiction. Son premier long métrage,  » Wendel « , a été présenté dans de nombreux festivals (Locarno et Montréal entre autres) et a obtenu le prix Max-Ophüls. En 1990, il a remporté le prix spécial du jury au Festival de Strasbourg pour son deuxième long métrage  » Dreissig Jahre « , qui a également été présenté au Festival de Locarno et au Forum de Berlin.  » Am Ende der Nacht  » est son troisième long métrage de fiction.

portrait Christoph Schaub
  Christoph Schaub
 
Am Ende der NachtAm Ende der NachtAm Ende der Nacht
 

Autres informations

Scénario

Christoph Schaub, Martin Witz

Image

Ciro Cappellari

Son

Florian Eidenbenz, Sabine Boss

Décor

Krin Tissi

Montage

Fee Liechti

Musique

Thomas Bächli

Informations professionnelles

Afficher