Depuis 1969

Présentation de la quinzaine

EDOUARD WAINTROP, Délégué général

“Formellement la Quinzaine des Réalisateurs est la plus libre des sections cannoises. C'est-à-dire qu'en dehors de présenter au minimum des premières internationales sinon mondiales, ce qui est la moindre des choses pour une section importante à l'intérieur du plus grand festival du monde, elle n'est tenue par aucune obligation. Ses préoccupations sont de faire connaître de nouveaux talents, surprendre avec des aspects nouveaux et inconnus de talents reconnus, varier les plaisirs, en un mot, montrer ce qu'il y a de plus excitant dans le cinéma mondial et ce qui affleure de plus intéressant dans ses nouveaux courants.”

waintrop_portrait_1969

La Quinzaine en dates

1969

Première édition de la Quinzaine, sous la houlette de Pierre-Henri Deleau, qui sera l'âme de la Quinzaine pendant 30 ans.
En savoir plus

1970

Parution du premier catalogue de la Quinzaine.
En savoir plus

1971

Cette année-là, la Quinzaine présente entre autres THX-1138 de Georges Lucas, La salamandre d'Alain Tanner, La soudaine richesse des pauvres gens de Kombach, de Volker Schlöndorff.
En savoir plus

1972

Sélection de Heat, de Paul Morrissey, dont un autre film, Chelsea Girl avait été sélectionné au festival officiel en 1967, mais jamais montré pour cause de censure.
En savoir plus

1973

Le moineau de Youssef Chahine, montré à Cannes, échappe ainsi à la censure en Egypte (la copie est déjà arrivée en France) et obtient du même coup le grand prix national dans son pays.
En savoir plus

1974

Martin Scorsese et Robert de Niro viennent à Cannes pour la première fois afin de présenter Mean Streets dans le cadre de la Quinzaine.
En savoir plus

1975

Consécration officielle : Michel Guy, le secrétaire d'Etat aux affaires culturelles, ouvre la manifestation.
En savoir plus

1976

La Quinzaine ouvre avec L'empire des sens de Nagisa Oshima. Le film est un triomphe, à tel point que, de cinq projections prévues on passera à douze.
En savoir plus

1977

Cette année est marquée par la mort d'Henri Langlois, à qui l'affiche de la Quinzaine rend hommage.
En savoir plus

1978

La Quinzaine fête ses 10 ans et présente des films qui feront date, entre autres Le royaume de Naples de Werner Schroeter, Zoo zéro d'Alain Fleischer et Les fils de Fierro de Fernando Solanas qui n'avait pu sortir en Argentine après le coup d'Etat de 1976.
En savoir plus

1979

C'est un film français, Bastien Bastienne, de Michel Andrieu, qui ouvre la Quinzaine en 1979. Sont aussi présents cette année-là Nikita Mikhalkov, Jiri Menzel, Bigas Luna, Ken Loach…
En savoir plus

1980

Les films français ne sont plus désormais présentés dans la sélection de la Quinzaine, mais exclusivement dans "Perspective du cinéma français", organisée par la Société des réalisateurs de films.
En savoir plus

1981

Ouverture d'une section Super 8 qui durera jusqu'en 1983.
En savoir plus

1982

Le combat contre la censure se poursuit : le film du philippin Mike de Leon, Batch 81, présenté cette année-là, ne subit pas moins de 27 coupures avant d'être présenté dans son pays.
En savoir plus

1983

Après l'ouverture du nouveau Palais des Festivals pour la Sélection Officielle, la Quinzaine se transporte au Palais Croisette et passe ainsi de 500 à 1500 places.
En savoir plus

1984

Stranger than Paradise, de Jim Jarmusch remporte la Caméra d'Or.
En savoir plus

1985

La municipalité cannoise à l'intention de revendre le Palais Croisette pour en faire un hôtel. Est-ce la dernière année ? Recherche Susan désespérément, de Susan Seidelman déclenche une ovation de plus d'un quart d'heure.
En savoir plus

1986

Les films ne sont plus projetés 3 fois mais 4, passant ainsi de 4500 à 6000 places, devant «le public le plus attentif, le plus généreux que je pourrais avoir» (dixit Lizzie Borden, qui présente Working Girl).
En savoir plus

1987

Une première : la Quinzaine organise à minuit et demi la projection d'un «film surprise»,Made in U.S.A de Ken Friedman dans sa version initiale, alors que son producteur vient de le remonter entièrement contre l'avis du réalisateur.
En savoir plus

1988

Dernière année pour le Palais Croisette qui sera transformé en complexe hôtelier. Salaam Bombay ! film indien de Mira Nair remporte la Caméra D'or.
En savoir plus

1989

Nouveau déménagement pour les projections, partagées entre la salle Debussy du nouveau Palais des Festivals, et le cinéma les Arcades.
En savoir plus

1990

« La Quinzaine, j'en ai fait l'expérience, ne collectionne pas simplement les films mais grandit avec ces films et laisse aux réalisateurs qui y participent la possibilité de grandir avec elle. » Buddhadep Dasgupta, l'Homme-Tigre.
En savoir plus

1991

Toto le héros de Jaco van Dormael, qui reçoit la Caméra d'Or.
En savoir plus

1992

Nouveau déménagement (le sixième en 24 ans !) de la Quinzaine pour le Noga Hilton, construit sur l'emplacement de l'ancien Palais-Croisette. Les projections s'y déroulent encore aujourd'hui.
En savoir plus

1993

La Quinzaine a 25 ans, « le quart de l'âge du cinéma », écrit Denys Granier-Deferre, président de la SRF, en préface du catalogue.
En savoir plus

1994

Petits arrangements avec les morts de Pascale Ferran remporte la Caméra d'Or.
En savoir plus

1995

Le Ballon Blanc, de Jafar Panahi remporte la Caméra d'Or.
En savoir plus

1996

La Quinzaine découvre Y aura-t-il de la neige à Noël ? de Sandrine Veysset, qui obtiendra le Prix Louis Delluc. Première mondiale de Kids Return de Takeshi Kitano.
En savoir plus

1997

Suzaku, film japonais de Naomi Kawase remporte la caméra d'or.
En savoir plus

1998

Slam, de Marc Levin remporte la Caméra D'or. Pierre-henri Deleau annonce son départ à la fin du Festival.
En savoir plus

1999

Marie Pierre Macia est nommée Déléguée Générale de la Quinzaine
En savoir plus

2000

Zamani barayé masti asbha (Un temps pour l'ivresse des chevaux) de l'iranien Bahman Ghobadi remporte la Caméra d'Or et le prix FIPRESCI. Lancement du site internet de la Quinzaine.
En savoir plus

2001

Pour la première fois à Cannes, la sélection de la Quinzaine inclut un film d'Albanie, Slogans de Gjergj Xhuvani, qui remporte le Prix de la Jeunesse. Un premier film chinois, L'Orphelin d'Anyang de Wang Chao, est décrit par les critiques français et étrangers comme la révélation de Cannes 2001 et bénéficie dans la foulée d'un succès international.
En savoir plus

2002

Pour la première année, une séance de minuit a été organisée dans le cadre de la Quinzaine. Elle présentait un programme de films courts, libertins et muets, intitulé Polissons et Galipettes.
En savoir plus

2003

La Société des Réalisateurs de Films a nommé un nouveau délégué général : François Da Silva. Une nouvelle équipe s'est constituée pour élaborer une sélection de films du monde, de regards originaux, parfois inconfortables et toujours lucides.
En savoir plus

2004

Olivier Père est nommé Délégué Général de la Quinzaine.
En savoir plus

2005

Le film d'ouverture Be With Me d'Eric Khoo bouleverse les premiers spectateurs et restera comme l'une des plus belles surprises de ce festival.
En savoir plus

2006

Invités à la Quinzaine cette année, des cinéastes de l'envergure de David Cronenberg, Gus Van Sant ou William Friedkin ont été acclamés par le public lors de soirées inoubliables et émouvantes. Enfin, l'année 2006 a été particulièrement remarquable puisque la Caméra d'Or a été décernée à l'unanimité à la comédie du cinéaste roumain Corneliu Porumboiu, 12h08 à l'est de Bucarest.
En savoir plus

2007

Control, film anglais d'Anton Corbijn présenté en ouverture de la Quinzaine, il fut sans doute son plus grand succès public et un des films dont on a le plus parlé.
En savoir plus

2008

La Quinzaine fête ses 40 ans.
En savoir plus

2009

Présentation de Tétro de Francis Ford Coppola et du premier film de Xavier Dolan J’ai tué ma mère.
En savoir plus

2010

Frédéric Boyer est nommé Délégué Général de la Quinzaine..
En savoir plus

2011

Présenté en ouverture, le film belge La Fée, réalisé par le trio Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy, donne avec humour le ton de ce crû 2011 de la Quinzaine des Réalisateurs, entre fantaisie, décalage et liberté.
En savoir plus

2012

Edouard Waintrop est nommé Délégué général de la Quinzaine.
En savoir plus

2013

Caméra d’or pour Ilo Ilo d’Anthony Chen.
En savoir plus

2014

Présentation de Massacre à la tronçonneuse de Tobe Hooper, 39 ans après son passage à la Quinzaine pour les 40 ans du film.
En savoir plus

2015

Ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs avec L’Ombre des Femmes de Philipe Garrel, présent lors de la première édition de la Quinzaine en 1969.
En savoir plus

Les films de la quinzaine

Saisir soit une année de la Quinzaine, un titre de film ou un réalisateur